Togo: Fiscalité douce pour attirer les investisseurs

25 Février 2021

Le Togo fut l'un des premiers pays africains à se doter d'une zone france. C'était en 1989 à l'initiative de l'Overseas Private Investment Corporation (OPIC), l'institution de financement du développement du gouvernement des Etats-Unis, et des autorités de l'époque.

Depuis plus de 30 ans, c'est la SAZOF qui pilote le projet avec une centaine d'entreprises présentes.

Le pays souhaite faire davantage en créant de nouvelles zones économiques spéciales (ZES).

L'idée est de s'inspirer de modèles à succès comme l'île Maurice, Dubaï, le Panama, la Chine ou le Maroc.

Les ZES sont des zones bénéficiant d'une règlementation économique spécifique, différente du reste du pays, dans le but d'attirer des entreprises et investisseurs étrangers. Autrement dit, une fiscalité plus attractive.

La SAZOF n'a pas démérité, mais des évolutions sont nécessaires dans le cadre du plan national de développement.

Raison pour laquelle une nouvelle entité a été créée, l'Agence de promotion des investissements et de la Zone franche (API-ZF)

Elle permettra d'assurer efficacement l'administration du nouveau Code des investissements et l'application du nouveau statut de la zone franche industrielle, indique-t-on de source officielle.

Le gouvernement caresse le projet d'installer des zones franches à travers le pays et pas seulement à Lomé.

Les entreprises devront s'engager à réexporter la quasi-totalité de leur production pour bénéficier d'avantages fiscaux.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.