Burkina Faso: Relations filles / garçons - Attention aux marchands d'illusions !

25 Février 2021

L'affaire défraie la chronique sur les réseaux sociaux. Il s'agit de ce maçon qui s'est fait passer pour un chef d'ONG et qui a réussi, pour ainsi dire, à engrosser quatre filles. La scène se déroule à Yako, dans le Passoré.

Personnellement, l'affaire m'a fait sourire. Car, je suis sûr que si cet homme avait décliné son vrai statut de maçon, aucune de ces quatre filles ne l'aurait peut-être regardé. Mais comme les filles d'aujourd'hui aiment que l'on dise qu'elles sortent avec les « grands types » qui ont l'argent, elles ont mordu à l'hameçon. Je me rappelle d'ailleurs avoir entendu une histoire similaire où un chauffeur qui se faisait passer pour un Directeur général d'une grosse boîte de la place dont je tais le nom, est parvenu à engrosser six filles avant de tomber le masque.

Et on peut multiplier les exemples. Voyez-vous ? Je voudrais profiter de cette occasion pour interpeller les filles d'aujourd'hui, qui gagneraient à changer leur manière de se comporter. Il ne faut pas croire naïvement à un homme qui vous laisse croire qu'il dispose de tout et vous promet ciel et terre. Le plus souvent, ces genres d'hommes sont des marchands d'illusions. Ils n'ont rien.

Certains peinent même à s'offrir un bon repas par jour quand d'autres rasent les murs. C'est la triste réalité de ce monde ici-bas où très facilement, l'on peut transformer le faux en vrai, le mal en bien, le vice en vertu. C'est pourquoi j'en appelle à plus de lucidité de la part de mes sœurs. Il ne faut pas succomber facilement au mensonge des hommes. Moi, je souhaite que chaque fille croie en elle-même plutôt que d'attendre tout d'un homme.

Du reste, j'ai de l'admiration pour ces dames qui se sont battues et qui ont ainsi réussi à se faire une place au soleil dans notre pays.

Les hommes ont plus de respect pour une femme ou une fille qui travaille

Je ne citerai pas de noms. Mais je sais qu'il y en a dans tous les secteurs de la vie au Burkina, qui constituent des exemples de réussite. Ces femmes-là n'ont rien à envier à un homme. Je souhaite donc que les filles d'aujourd'hui s'inspirent de l'exemple de ces mamys, tanties ou grandes sœurs si elles veulent être financièrement autonomes.

C'est la seule manière de vivre digne et de se faire respecter. Car, contrairement à ce que pensent certaines filles, les hommes ont plus de respect pour une femme ou une fille qui travaille qu'ils n'en ont pour celles qui ne font rien et comptent seulement sur les hommes. Ce sont ces dernières-là d'ailleurs qu'ils appellent, avec ironie, les « mange-mil ». Je sais que certains hommes riront à gorge déployée en me lisant puisqu'ils savent que je suis en train de leur dire mes gbê, comme aiment à le dire mes amis Ivoiriens. Cela peut leur plaire ou déplaire. Mais comme j'aime à le dire aussi, je n'ai pas l'habitude d'écrire pour faire plaisir à quelqu'un. Je dis ce que je pense et peu importe le reste.

En tout cas, moi, je suis pour l'avènement d'un monde où l'homme et la femme seront égaux ; même si je reconnais aussi que, même à pouvoir économique égal, la femme attend toujours quelque chose de l'homme.

Cela dit, pour en revenir aux marchands d'illusions, il faut savoir raison garder et faire preuve de mesure dans tout ce que l'on fait. Car, je ne vois pas ce que gagne un homme qui tape sa poitrine pour dire qu'il a enceinté 4 ou 5 filles si ce n'est une manière de donner la preuve que l'on a la braguette facile.

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.