Sénégal: Un forum d'investissement sur le développement de l'industrie pharmaceutique

Dakar — Un forum d'investissement sénégalo-britannique consacré au développement de l'industrie pharmaceutique au Sénégal s'est ouvert ce jeudi, à Dakar, sous la présidence du ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a appris l'APS de source officielle.

"Ce forum est une initiative conjointe des Gouvernements Britannique et Sénégalais qui entre dans le cadre d'une feuille de route dont l'objectif est d'amorcer le développement de l'industrie pharmaceutique au Sénégal", a précisé M. Hott dans son discours dont copie a été remise à l'APS.

L'ambassadeur de la Grande Bretagne au Sénégal, Victoria Billing des officiels sénégalais, le président de l'Association sénégalaise de l'industrie pharmaceutique (ASIP) ainsi que les représentants d'entreprises et d'organisations professionnelles du secteur privé ont pris part à la rencontre.

Selon le ministre de l'Economie, tirant les enseignements de la pandémie de la covid-19, le Sénégal s'est fixé un objectif de souveraineté pharmaceutique, conformément aux orientations définies dans le Plan d'Actions Prioritaires Ajusté et Accéléré (PAP 2A) du PSE.

"C'est dans ce cadre que notre pays a mis en place une stratégie visant le développement de son industrie pharmaceutique", a-t-il dit.

M. Hott a remercié "le Gouvernement Britannique pour son appui dans cette initiative, mais aussi pour l'intérêt qu'il accorde à notre pays et à l'Afrique de manière générale. Le forum UK-Africa Investment Summit en est une parfaite illustration".

Il a fait savoir que "la première édition de ce forum qui s'est déroulée le 20 Janvier 2020 à Londres, a connu un succès éclatant. Plus de 27 accords commerciaux et d'investissements d'une valeur de 8 milliards d'euros ont été annoncés".

Malgré le contexte de la pandémie, a-t-il ajouté, la deuxième édition s'est tenue le 20 janvier 2021, en mode virtuel.

"Ce forum nous offre une réelle occasion de partager notre stratégie de développement de l'industrie pharmaceutique qui vise à relever le défi d'une production locale de médicaments de 30% d'ici 2030 et 50% d'ici à 2035", a souligné le ministre.

Il a indiqué que "c'est également une tribune appropriée pour échanger avec les investisseurs étrangers et nationaux sur les opportunités de l'industrie pharmaceutique au Sénégal et dans la sous-région".

"Avec plus d'innovation, de volontarisme et d'accompagnement des partenaires au développement, je suis convaincu que nous arriverons à mettre en œuvre tous les investissements projetés pour la réalisation d'une industrie pharmaceutique florissante", a-t-il conclu.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.