Congo-Kinshasa: Sénat - Controverse autour de la validation des candidatures au poste du Rapporteur adjoint

C'est le grand jour à la Chambre haute du parlement de la RDC. La campagne électorale pour l'élection du Bureau définitif du Sénat débute aujourd'hui. La séance plénière d'audition des messages des candidats aux postes du Questeur adjoint, Questeur et Rapporteur adjoint est prévue ce même vendredi 26 février 2021.

Si le ticket de l'union sacrée est porté par la candidature de Modeste Bahati pour le perchoir, la validation de certains candidats au niveau de poste du Rapporteur adjoint a suscité plusieurs débats.

Puisque le Sénat peut ne pas être composé d'un bureau exclusivement majoritaire, le poste du rapporteur adjoint, le seul réservé à l'opposition dans la composition du bureau définitif est convoité également par les sénateurs de la nouvelle majorité. «En s'identifiant comme membre actif de l'Union Sacrée de la Nation, coalition actuellement au pouvoir, la sénatrice Ngudianza n'a pas normalement qualité pour être candidate au poste de rapporteur adjoint du Senat », regrettent certains analystes qui suivent de près l'actualité parlementaire.

En effet, 4 prétendants sont en lice pour le poste du Rapporteur adjoint. La sénatrice Néfertiti Ngudianza Bayokisa Kisula, Rolly Lelo Nzazi, Kabamba Wa Umba Isabelle et BUL AN Sung Sanata Nathalie. Celle-ci, candidate au seul poste réservé à l'opposition, qui se présente comme une femme dynamique, pétrie d'une grande expérience professionnelle, détentrice d'un master en gestion des ressources humaines, elle pense qu'elle a le profil requis pour assumer cette responsabilité d'être la porte voix des Sénateurs.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.