Afrique de l'Ouest: Augustin Senghor sera à Nouakchott pour la finale de la CAN U20

Nouakchott — Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), a annoncé à l'APS qu'il sera présent à la finale de la CAN U20, qui aura lieu samedi 6 mars, à Nouakchott.

"Pour la finale, j'y serai, je l'ai confirmé au président Ahmed Yahya", a dit M. Senghor, parlant de son homologue mauritanien, également candidat à la présidence de la CAF.

En visite à Conakry, mercredi et jeudi, il a été reçu en audience par le chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé. Il a également rencontré Antonio Souaré, le président de la Fédération guinéenne de football, qui dirige également la zone A (neuf pays membres) de l'Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA).

Augustin Senghor annonce un voyage au Maroc et vers "d'autres destinations", dont la Mauritanie, qui accueille depuis le 14 février la CAN U20.

Après avoir reçu l'onction de la FSF et du gouvernement sénégalais, M. Senghor a annoncé sa candidature à la présidence de la CAF, au cours d'une conférence de presse, à Dakar, il y a plusieurs semaines.

Il avait déclaré avoir été parrainé par la Gambie et le Gabon, mais aussi il a reçu le soutien d'une quinzaine de fédérations de football de pays africains.

Augustin Senghor, membre du comité exécutif de la CAF, s'est rendu au Cameroun en marge du Championnat d'Afrique des nations (CHAN) pour prendre part aux rencontres statutaires de la Confédération africaine de football. Il en a profité pour rencontrer des présidents de fédération de football du continent.

Fin janvier, M. Senghor a pris part à l'assemblée générale de la zone A de l'UFOA à Praia, où il a donné une conférence de presse, le 25 janvier, en présence de plusieurs de ses pairs de la zone.

Il est ensuite reparti au Cameroun pour participer aux réunions de la CAF. Il en a profité pour présenter son programme pour la direction de la CAF, le 8 février, devant la presse locale, plusieurs présidents de fédération et le président en exercice de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad, candidat à sa propre succession.

Outre Augustin Senghor, Ahmed Yahya et Ahmad Ahmad, deux autres personnalités du football africain sont en lice pour la présidence de la confédération. Il s'agit de l'Ivoirien Jacques Anouma et du Sud-Africain Patrice Motsepe, président des Mamelodi Sundowns.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a suspendu, début février, les sanctions prises à l'encontre d'Ahmad Ahmad par la commission éthique de la Fifa.

Depuis novembre dernier, il était interdit au dirigeant malgache âgé de 61 ans de mener une activité liée au football. Cette sanction avait été prise à la suite des accusations de détournement de fonds dont il était l'objet.

Ahmad Ahmad, qui succède au Camerounais Issa Hayatou depuis 2017, est convoqué devant le TAS, le 2 mars prochain.

La juridiction internationale a déclaré avoir entamé une procédure accélérée pour qu'il puisse être entendu 10 jours avant l'élection du président de la CAF, qui aura lieu le 12 mars à Rabat.

A La Une: Mauritanie

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.