Sénégal: Face au juge du 8e cabinet - Adji Sarr maintient ses accusations

26 Février 2021

Adji Sarr, qui accuse Ousmane Sonko de « viols répétitifs et menaces de mort », a fait face, hier, au juge du 8e cabinet qui l'a entendue. Son audition a démarré à 11h 35 mn pour durer 5 tours d'horloge.

« Sereine », la masseuse, a maintenu ses accusations de viols contre le leader de Pastef/Les Patriotes, rapporte L'Observateur.

Elle est allée dans les moindres détails. Elle a fait de nouvelles révélations, les unes plus torrides que les autres, lesquelles pourraient corser l'accusation.

Adji Sarr, qui a rejoué le film de son « viol » avec des détails précis, a donné des réponses qui ont parfois choqué tous ceux qui étaient dans le cabinet du juge d'instruction.

Elle a utilisé un langage « cru » quand elle parlait des « assauts » de Sonko sur elle. Adji Sarr a même donné des indications et signes sur le physique de Sonko, pour prouver ses accusations.

Elle a décrit à la fois des scènes « salaces et violentes » qui semblent la « traumatiser ». Elle a confié au juge qu'elle serait même impatiente de faire face à Sonko pour en dire plus et à le confondre. Ce, « avec un sourire menaçant ».

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.