Sénégal: Saint-Louis / En visite sur le site de relogement des sinistrés de la langue de barbarie - Le préfet Modou Ndiaye dresse un satisfécit

26 Février 2021

Le Préfet du département de Saint-Louis a visité hier, jeudi 25 février, le site de relogement des populations sinistrées de la Langue de Barbarie situé à Diougop. Modou Ndiaye y a noté un satisfecit total par rapport à la propreté qu'offre le cadre de vie de ces populations. En plus de l'activité de pêche, ces dernières s'adonnent au micro-jardinage pour lutter contre la pauvreté et la malnutrition. Le Préfet de Saint-Louis y a aussi magnifié l'emplacement de l'école élémentaire implantée au cœur même dudit site.

Cette visite est la première que le Préfet du Département de Saint-Louis a effectuée au niveau de ce site de relogement des populations sinistrées de la Langue de Barbarie depuis son arrivée à ce poste. Au terme de cette visite, la satisfaction a été le sentiment éprouvé par l'autorité. "C'est un sentiment de satisfaction que nous avons vraiment tiré de la visite de suivi des travaux sur le site.

La première raison est que d'abord nous pouvons désormais avec beaucoup d'exactitude situer le site par rapport au territoire départemental, ce qui n'était pas évident à mon niveau. L'autre élément qu'il faut noter c'est la propreté du cadre de vie. Donc, nous pouvons noter ensemble que nous avons trouvé ici un site très propre et bien aménagé où on peut voir des infrastructures sanitaires, des blocs cuisines, des blocs d'ablutions, entre autres", a soutenu Modou Ndiaye, Préfet du Département de Saint-Louis. Il a également montré son satisfecit par rapport au micro-jardinage initié sur place par les femmes avec l'appui et l'accompagnement de la Direction Régionale du Développement Rural (DRDR) de Saint-Louis, de la Délégation Générale à l'Entrepreneuriat Rapide (DER). "De la bouche de la responsable, nous pouvons vraiment constaté qu'il y a des avantages indéniables que ces femmes sont en train de tirer au niveau de ce microjardinage", a-t-il ajouté tout en magnifiant aussi l'emplacement de l'école élémentaire au cœur dudit site.

Sa visite entre en effet dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Relèvement d'urgence et de Résilience à Saint-Louis (SERRP). Son coût global est désormais estimé à 93,33 millions USD. D'une durée de 7 ans (2018-2025), le SERRP se veut une réponse efficace pour faire face aux ondes de tempêtes maritimes intempestives et récurrentes auxquelles les populations de la Langue de Barbarie sont confrontées.

Dans la perspective de sécuriser les populations exposées, il est prévu la libération d'une emprise de protection contre les effets des houles sur une bande longue de 3,6 km et large d'environ 20 mètres et la réinstallation de ces populations sur des sites aménagés. Ainsi, 15086 seront déplacées de la Langue de Barbarie.

L'Agence de Développement Municipal - ADM Sénégal, agence d'exécution dudit projet, a acquis un site à Diougop dans la Commune de Gandon où 530 logements en dur seront construits en vue d'y reloger ces communautés de pêcheurs.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.