Maroc: Signature à Rabat d'une convention entre la CAS, l'AAS et la Fédération centrafricaine de sauvetage et de secourisme

Rabat — Une convention de partenariat a été signée, jeudi à Rabat, entre la Confédération africaine de sauvetage (CAS), l'Académie Africaine de Sauvetage (AAS) et la Fédération centrafricaine de sauvetage et de secourisme (FCSS).

La convention liant les trois parties vise à promouvoir les fédérations des Etats d'Afrique affiliées à la Fédération Internationale de Sauvetage (ILS), dans un cadre partenarial et conforme, pour le développement d'un système éducatif adapté et d'une formation au sauvetage sportif et la construction des infrastructures de sauvetage sportifs et de secourisme dans l'ensemble des Etats du continent.

Signée par M. Mohamed Ali Gharbal, président de la CAS et de l'AAS et M. Nicaise Karnou-Samedi, secrétaire général de la FCSS, cette convention précise les conditions selon lesquelles certaines activités sportives de l'ILS sont mises à disposition de la Fédération centrafricaine et, plus généralement, les conditions dans lesquelles l'ensemble des activités exercées par cette fédération seront réparties entre les deux personnes morales.

La CAS s'engage également à demeurer partenaire de la FCSS, en vue d'assurer la promotion du sauvetage et conserve la gestion de toutes les activités liées au sauvetage, notamment d'assurer la formation des membres, des équipes des clubs composés de sportifs munis de licences fédérales sous l'affiliation à l'ILS ainsi que, le cas échéant, de celle participant au Championnat africain organisé par la CAS.

La confédération africaine prend en charge, en plus, toutes les activités liées au sauvetage sportif, en particulier la gestion de l'effectif et des activités de l'équipe participant à toutes compétitions confédérales organisées par l'ILS-Africa et, le cas échéant, à toute compétition internationale de l'ILS et de CIO (Comité international olympique), et ainsi de tout le personnel attaché à temps plein ou partiel aux activités de cette équipe. Il s'agit aussi de la gestion des rencontres, officielles ou non, auxquelles participe cette équipe, notamment sous la forme de l'organisation des manifestations sportives, mais aussi en matière commerciale, notamment la perception de droits d'entrée de la part du public, la commercialisation d'espaces publicitaires ou de produits dérivés (gadgets et vêtements...) mettant en évidence le nom, le logo, l'image ou les couleurs du club.

La CAS assure également la formation des instructeurs internationaux, des juges et entraîneurs et de tout personnel attaché aux activités de cette équipe (médecins, physiothérapeutes, staff technique..), la promotion de l'équipe nationale, l'exercice de toutes activités et la conclusion de tous contrats, accords, conventions pouvant faciliter cet objet et notamment la conclusion de contrats de publicités et plus généralement, la réalisation de toutes opérations commerciales, financières, industrielles, mobilières, immobilières ou autres, ou toute participation dans des fédérations créées ou à créer.

Dans une déclaration à la presse à cette occasion, M. Nicaise Karnou-Samedi, ancien ministre centrafricain de la Jeunesse et des Sports, secrétaire général de la FCSS, a tenu à remercier SM le Roi Mohammed VI pour les efforts que le Souverain n'a eu de cesse de fournir en vue de permettre le développement d'un système éducatif et de sauvetage en Afrique, à même de créer les conditions sine qua non pour une coopération Sud-Sud, et donner de nouvelles opportunités à des milliers de jeunes africains.

"Grâce à la vision royale, en appui à la CAS, on a pu développer un mécanisme qui permet de former les jeunes et leur donner l'occasion de travailler en Afrique", a-t-il assuré.

De son côté, M. Mady Compaoré, président de la fédération burkinabé de sauvetage et membre de la fédération internationale de sauvetage a indiqué que "le Maroc est toujours prêt à accueillir tous les pays africains", remerciant tous les pays africains qui ont permis au Maroc de devenir leader de l'Afrique en matière de sauvetage sportif.

"Le Maroc a bien mérité d'être à la tête de la CAS", s'est-il félicité.

Quant au président de la Fédération royale marocaine de sauvetage, M. Mohammed Ali Gharbal, il s'est dit fier d'être élu à la tête de la CAS, relevant que des conventions de partenariat seront signées avec plusieurs pays africains afin de les faire bénéficier de sessions de formation dans le domaine du sauvetage et hisser le niveau de cette discipline au niveau continental.

M. Mohamed Ali Gharbal a été élu président de la Confédération africaine de sauvetage pour la période 2021-2024, lors de l'Assemblée générale élective tenue récemment par visioconférence en application des mesures de prévention sanitaires.

Il a été porté à la tête de l'instance continentale après avoir obtenu 40 voix sur 44, succédant ainsi à l'Egyptien Mohamed Ahmed Saleh.

La Confédération africaine de sauvetage, basée à Rabat depuis 2017 après sa délocalisation de Durban (Afrique du Sud), regroupe sous sa bannière 44 fédérations nationales disposant du droit de vote lors des élections.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.