Maroc: Casablanca - Le personnel de santé du privé reçoit la 2ème dose du vaccin

Casablanca — Le Conseil régional de l'Ordre des médecins (CROMC) de Casablanca-Settat a démarré, vendredi, l'opération de l'administration de la seconde dose du vaccin contre le nouveau coronavirus (covid-19), au profit du personnel de santé du secteur libéral âgé de plus de 40 ans (médecins, dentistes et pharmaciens).

Cette opération, qui se déroule en trois jours sur quatre sites (Casablanca, El Jadida, Mohammedia et Settat), est menée selon les recommandations du ministère de la Santé, à savoir 28 jours après la première dose, et dans le strict respect des mesures de précaution, a-t-on constaté sur le site de la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca (FMPC).

"Nous entamons aujourd'hui l'opération d'administration de la seconde dose au profit des médecins privés, des dentistes et des pharmaciens du secteur libéral de la région Casablanca-Settat, en étroite collaboration avec le Conseil régional sud de l'Ordre des médecins dentistes et du Syndicat national des pharmaciens", a dit à la MAP le Dr. Dounia Kissi, conseillère au CROMC et coordinatrice de la campagne.

Le Dr. Kissi a fait état de la mise au point d'un dispositif organisationnel optimal pour un déroulement fluide de cette opération, qui se décline en un circuit de cinq étapes, à savoir accueil et vérification de l'identité et de l'éligibilité, évaluation médicale pré-vaccinale, saisie des données sur la plateforme du registre national, injection dans des boxes dédiés et, enfin, observation post-vaccinale pendant 15 minutes avec offre d'une collation.

De plus, une salle de soins intensifs équipée et médicalisée a été mise en place pour répondre à toute situation de réaction aiguë post-vaccinale, a-t-elle poursuivi.

Elle a mis en avant l'engagement et la mobilisation de toutes les parties prenantes, la mise en place d'une logistique sans faille, des facteurs qui contribuent à la réussite de cette campagne nationale et citoyenne.

Parmi les partenaires engagés dans cette opération, il y a lieu de citer la Wilaya de Casablanca-Settat, la préfecture d'arrondissements de Casablanca-Anfa, la préfecture de police, les Forces auxiliaires, les autorités locales, la direction régionale de la Santé, les médecins thésards et personnel de la FMPC, les médecins et infirmiers du secteur privé, le personnel du Croissant Rouge Marocain et l'ensemble des bénévoles.

"Nous avons reçu aujourd'hui la deuxième dose du vaccin, après près d'un mois de la première. Cette opération se déroule dans les meilleures conditions avec une organisation de qualité", s'est, de son côté, félicité Oualid Amri, président du Syndicat des pharmaciens de la Wilaya du Grand Casablanca et vice-président de la Fédération nationale des syndicats de pharmaciens du Maroc.

"Via cette action, nous sensibilisons aussi le citoyen marocain sur l'importance de cette campagne nationale de vaccination et de la nécessité de continuer à respecter les mesures de protection en vue de garantir l'efficacité du vaccin", a-t-il relevé.

Tout en rappelant le dépassement du seuil de 3 millions de personnes vaccinées au niveau national, il a salué les efforts consentis par les acteurs impliqués pour entourer cette opération de toutes les conditions de succès.

Après le lancement officiel de la campagne nationale, le CROMC a organisé, les 29, 30 janvier et 1er février derniers, la première phase de la vaccination des professionnels du secteur libéral, qui ont reçu la première dose du vaccin AstraZeneca avec des taux de participation au-dessus des attentes.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.