Afrique: L'ANASE, le Canada et ONU Femmes lancent ensemble un programme de cinq ans pour promouvoir le Programme sur les femmes, la paix et la sécurité

26 Février 2021

Djakarta, l'Indonésie - L'Association des nations de l'Asie du Sud Est (ANASE), le Canada et ONU Femmes ont lancé aujourd'hui ensemble un programme quinquennal pour accroître et renforcer le leadership et la participation des femmes dans le contexte de la prévention et du règlement des conflits et dans celui du redressement après les conflits en Asie du Sud Est.

Le programme de 8,5 millions de dollars CA (6,36 millions de dollars US), intitulé « Renforcer le pouvoir économique des femmes pour instaurer une paix durable : prévenir la violence et promouvoir la cohésion sociale dans la région de l'ANASE », est financé par Affaires mondiales Canada avec l'aide d'ONU Femmes agissant à titre de partenaire principal de l'ONU.

« Le Canada est fier de lancer cette initiative phare qui utilise la même façon de procéder que le Programme sur les femmes, la paix et la sécurité afin de promouvoir une paix et une sécurité inclusives et durables dans la région, tout en faisant reculer l'inégalité systémique entre les femmes et les hommes », a déclaré Diedrah Kelly, l'ambassadrice du Canada à l'ANASE.

L'ANASE a fait de grands progrès pour promouvoir le Programme sur les femmes, la paix et la sécurité, y compris l'adoption en 2017 de la première « Déclaration commune sur la promotion du programme Femmes, Paix et Sécurité dans la région de l'ANASE », le lancement du Registre des femmes de l'ANASE travaillant pour la sécurité, en 2018, la convocation du premier Symposium de l'ANASE sur le Programme Femmes, Paix et Sécurité, en 2019 et le Dialogue Ministériel de l'ANASE en 2020 sur le renforcement du rôle des femmes pour instaurer une paix et une sécurité durables.

Le Secrétaire-Général de l'ANASE, Dato Lim Jock Hoi, a déclaré :« L'ANASE travaille de manière concertée afin d'avancer l'agenda Femmes, Paix et Sécurité à travers les trois piliers de la communauté de l'ANASE et de notre engagement à promouvoir l'égalité des genres et le rôle des femmes dans la mise en œuvre du Cadre de Redressement Complet de l'ANASE ».

Les conséquences de la pandémie de COVID 19 ont accru les risques pour les femmes et les filles dans les régions fragiles et touchées par des conflits, et cela nous met au défi de réexaminer les menaces pour la sécurité des personnes. « La pandémie met en lumière les liens importants entre la paix, l'aide humanitaire et le développement et la nécessité essentielle du leadership et de la participation des femmes pour garantir une réaction efficace et exhaustive allant de l'élaboration de politiques jusqu'à la consolidation de la paix et à la lutte contre la pandémie », a déclaré le Directeur du bureau régional d'ONU Femmes pour l'Asie et le Pacifique, Mohammad Naciri.

Le nouveau programme fait écho à l'engagement que l'ANASE et le Canada ont pris de promouvoir l'égalité des genres et de répondre aux appels de plus en plus nombreux lancés à l'échelle du globe en faveur de l'autonomisation des femmes pour qu'elles participent aux efforts de paix et de développement et qu'elles les dirigent.

L'ANASE comprend Brunéi, le Cambodge, l'Indonésie, la République démocratique populaire du Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

Pour en savoir plus:

Montira Narkvichien

Spécialiste des communications régionales, ONU Femmes pour l'Asie et le Pacifique Tél. : +66 2 288 1579 |

Cell. : +66 81 6688900 | Courriel : montira.narkvichien@unwomen.org

Nindia Satiman

Agente de défense des intérêts, La Mission du Canada auprès de l'ANASE | Mobile: +62 811 8575 205 | Email: nindia.satiman@international.gc.ca

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X