Afrique du Nord: Le régime marocain tente de créer des "ennemis extérieurs" pour leur imputer son échec dans la question du Sahara occidental

Alger — Le régime marocain tente de créer des "ennemis extérieurs" pour leur imputer son échec dans la question du Sahara occidental, a déclaré l'opposant marocain, Ahmed Fennane.

"Conscient qu'il ne détient pas de légitimité sur le Sahara occidental, le Maroc tente de créer des ennemis extérieurs pour leur imputer son échec", a déclaré l'opposant marocain établi dans l'Etat du Missouri (Etats Unis) dans un entretien accordé jeudi à la Radio Algérie internationale (RAI).

"Le régime marocain a mal agit dans ce dossier. Le temps ne joue pas en sa faveur mais plutôt en faveur de la question sahraouie, vu que le peuple sahraoui combattra jusqu'à l'arrachement de son droit à la liberté et à l'établissement de son Etat indépendant, la République arabe sahraouie", considère-t-il.

Le régime marocain adopte la politique des pots-de-vin avec certains membres de l'ONU pour amener ces pays à voter en sa faveur, d'où l'atermoiement dans le règlement de la question sahraouie, a-t-il indiqué, soulignant que "cette politique n'aboutira pas".

En adoptant cette méthode, le régime du Makhzen "affirme que le Sahara occidental appartient aux Sahraouis et non au Maroc", considère l'opposant marocain.

"Si le Sahara occidental appartient au Maroc, comme il le prétend, pourquoi alors le régime attend la reconnaissance des autres", s'est il interrogé.

Commentant les manifestations récemment enregistrées dans la ville de Fnideq au nord du Maroc en protestation sur la situation socioéconomique déplorable au Maroc et qui ont été réprimées, Ahmed Fennane a fait observé que "le Makhzen a pris conscience que ses jours sont désormais comptés, d'où cette campagne de répression outre les campagnes d'enlèvements, de torture et de détentions arbitraires à l'égard des enfants du peuple".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.