Tunisie: Les Bleus neutralisent les Bardolais - Le ST en perte de vitesse

27 Février 2021

« La dernière passe et le finish nous ont manqué », a affirmé le coach du Stade Tunisien, Ghazi Ghrairi.

Le ST s'est récemment contenté du nul (0-0) face à son hôte l'USM : « Nous avons joué pour la victoire afin de mettre fin à une série de contre-performances .Néanmoins, la dernière passe et le finish nous ont fait défaut. Nous avons créé pas mal d'occasions sans en concrétiser une seule. Messadi et, à un degré moindre, Ait Malek étaient lents. Ils ont conservé la balle au moment où ils devaient continuer rapidement une combinaison ou une attaque pour surprendre l'adversaire. Idem pour Chiheb Zoghlami qui manquait de rythme de compétition», nous a confié l'entraîneur de l'équipe bardolaise, Ghazi Ghrairi qui, en enchaînant, a mis en évidence la rentrée de trois joueurs : «Hannachi, Habassi et Jacques Médina ont donné le plus escompté. Notre attaque est devenue plus dangereuse en pressant l'adversaire. Toutefois la défense et le gardien de l'USM ont réussi à dégager le danger. En outre, il ne faut pas oublier que trois titulaires, à savoir Hadda, Khémis et Abata n'ont pas joué pour blessures. Enfin, la nouvelle recrue, en l'occurrence, l'axial Fakhreddine Jaziri, n'était pas qualifiée en raison d'un litige avec le CA», nous a-t-il dit.

Deux déplacements successifs

Le coach des Stadistes a tiré la sonnette d'alarme : « Après ce match retard, nous aurons deux déplacements à Béjà puis à Bizerte. Pas de droit à l'erreur. Certes, nous aurons affaire à deux adversaires difficiles à manier dans leur fief. Mais avec le retour des blessés et en optant pour plus de rigueur et de simplicité dans le jeu, nous sortirons indemnes de ces deux déplacements, surtout que mes protégés sont disciplinés et appliqués», a indiqué l'entraîneur Ghazi Ghrairi.

Jelassi : «Un point, mieux que rien »

De son côté, le capitaine des Usémistes, Elyès Jelassi, a mis en exergue la domination de son équipe, ponctuée par des occasions nettes, mais la concrétisation leur a fait défaut : «Nous étions plus percutants et plus dangereux en attaque. On aurait pu marquer au moins un but. Mais un point vaut mieux que rien», nous a-t-il déclaré. Jelassi a indiqué que la pelouse les a trop gênés pour développer leur jeu. Et concernant son ancien club, Jelassi n'a pas hésité à en faire des éloges : «C'est un bon groupe qui progresse petit à petit. Il ne tardera pas à faire parler de lui sous la férule d'un entraîneur compétent», a conclu Elyès Jelassi.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.