Afrique du Nord: Le peuple sahraoui est résolument engagé sur la voie de la libération

Laayoune Occupee — Le peuple sahraoui est résolument engagé sur la voie du parachèvement de l'indépendance totale, de la récupération de la terre spoliée et du rétablissement de la souveraineté de l'Etat sur l'ensemble de son territoire, a déclaré le responsable du Secrétariat de l'organisation politique du Front Polisario, Khatri Addouh, soulignant que la lutte armée se poursuivra pour contrer les plans de l'occupation marocaine.

Le peuple sahraoui poursuivra sa lutte armée qui sera renforcée sur différents fronts, pour contrer les plans et la répression de l'occupant, et conforter partant sa présence sur la scène internationale, a déclaré M. Khatri Addouh dans une conférence numérique de l'Instance sahraouie contre l'occupation marocaine (ISACOM) sous le thème "l'Etat sahraoui sur la voie de la libération, 45 ans d'édification des institutions et de résistance à l'occupation" organisée dans le cadre du 45e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) célébré le 27 février.

Le peuple sahraoui a laissé suffisamment de temps pour convaincre la Communauté internationale que le Maroc n'a pas de bonne volonté pour une solution pacifique et juste à la question sahraouie".

Se remémorant, à l'occasion, " des sacrifices des martyrs pour la liberté et l'indépendance et de la lutte continue du peuple sahraoui pour le recouvrement de ses terres spoliées", le responsable sahraoui a souligné que "les priorités de l'action nationale à l'heure actuelle, nous amènent à focaliser sur une seule chose, à savoir la confrontation sur le terrain avec l'occupation marocaine".

" Par le passé, on associait le progrès vers la solution pacifique et juste et le recouvrement de notre droit légitime à l'indépendance, aux agendas internationaux et à des rendez-vous sur le plan international, tels ceux de la tenue de l'Assemblée générale (AG), du Conseil de sécurité, le renouvellement de la mission de la Minurso et ceux des rounds des négociations", a rappelé M. Khatri Addouh qui estime que ceci est désormais relégué en seconde zone".

Lire aussi: La RASD, un Etat à part entière

Et d'ajouter: "La toute première place est de compter sur la force autonome du peuple sahraoui, laquelle est devenue le moteur principal de l'action nationale".

Pour lui, " le Maroc s'est lancé , depuis le début, dans son projet expansionniste en recourant à la planification des grandes puissances qui ont estimé qu'il était de leur intérêt de garder le Sahara occidental, au vu de son importance, de ses ressources économiques et de sa position géostratégique", d'où, a-t-il estimé, " notre conviction depuis le début, que nous faisions face aux intérêts et aux lobbies".

"Le peuple sahraoui a pu, grâce à sa résistance et sa lutte héroïque, mettre en échec à chaque fois, une grande partie de ces plans, imposant au Maroc, sur conseil de ses alliés en 1981, de reconnaitre pendant le Sommet de Nairobi, le droit à l'autodétermination et d'organiser le référendum".

M.Addouh a déploré, dans ce sillage, "le manquement de l'ONU à ses engagements notamment sa responsabilité envers la décolonisation et la mise en œuvre de sa résolution 15-14 garantissant au peuple du Sahara occidental son droit à l'autodétermination".

Intervenant à cette visioconférence, la présidente de l'Instance sahraouie contre l'occupation marocaine (ISACOM), Aminatou Haïdar a félicité le peuple sahraoui partout dans le monde, ajoutant "cet anniversaire nous rappelle notre devoir en tant que militants du Front Polisario envers les martyrs qui se sont sacrifiés pour la liberté et le droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination".

"Nous allons parcourir ce chemin jusqu'à l'indépendance et le recouvrement de la souveraineté sur tout les territoires", a-t-elle ajouté.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.