Madagascar: Mobilité des personnes en situation de handicap - En route vers des transports inclusifs

Du concret. Dorénavant, les Personnes en situation de handicap (PSH) seront dotées de cartes rouges sur lesquelles est inscrit le mot « priorité » avec le logo des PSH.

Ceux qui utilisent les transports en commun pour leur déplacement en sont les cibles surtout pour les handicapés physiques et les aveugles, selon la présidente de SAIOMF, Sedra Rabendrainy. « Ce projet ne nécessite pas un budget colossal mais nous invitons tout de même les bienfaiteurs à participer à ce projet pour le changement de comportement », a-t-elle expliqué.

Ils sont invités à montrer ces cartes au niveau des primus pour que les receveurs puissent les aider à monter les marches. C'est dans ce sens qu'a été signée la charte du transport en commun inclusif avec l'implication des coopératives, du ministère des Transports, de l'Agence des transports terrestres (ATT) et la Commune urbaine d'Antananarivo (CUA). L'objectif étant de faire un rappel des règles dans le cahier des charges comme la mise en place des sièges réservés ou encore l'utilisation des détresses lorsque le besoin se présente.

Jusqu'à présent, six coopératives de transport ont adhéré à ce projet. Il s'agit, entre autres, des lignes 192, 193, 146, 178 ou encore le 161. Les usagers qui souhaiteraient émettre des remarques peuvent se rendre à la CUA, porte 106 pour déposer leurs doléances, selon, à son tour, le président de la coopérative Avotra, Behaja Njato. Il a indiqué que tous les transporteurs doivent se conformer au cahier des charges pour éviter les sanctions. Ce projet sera encore étendu dans les régions mais dans un premier temps, il sera expérimenté à Antananarivo.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.