Madagascar: La marine nationale malgache - Soixante printemps, une proue tracée par l'histoire

18 février 1961-18 février 2021, cela fait soixante ans que la marine nationale malgache a vu le jour. Hier, à la base contre-amiral Sibon Guy Antsiranana s'est tenue une grande cérémonie. Elle a vu la présence des hauts dignitaires tels que le chef du Gouvernement, Christian Ntsay, le ministre de la Défense nationale, Richard Rakotonirina, le gouverneur de la région Diana, Daodo Marisiky, ainsi que d'autres autorités civiles et militaires. Lors de son discours, le Premier ministre a confirmé que « la Marine nationale malgache est le symbole de la souveraineté de Madagascar, alors il est de notre devoir de la rehausser pour qu'elle devienne une armée capable de protéger les citoyens malgaches.

Après la cérémonie d'ouverture, passation, défilé, inauguration de la stèle et du camp du deuxième bataillon d'infanterie de marine (l'ex-deuxième régiment des forces d'intervention) et projection de l'histoire de la marine malgache ont eu lieu.

La base navale d'Antsiranana, baptisée Base contre-amiral Sibon Guy Albert, est actuellement la seule base militaire malgache destinée pour la gestion des moyens et installations navales que possède la Grande île. Depuis ces 60 dernières années, suite à la restructuration de l'armée malgache, elle est l'une des deux entités formant la marine nationale jusqu'ici. Elle joue également un rôle primordial dans l'organisation et le développement d'un pays. Avec ses 5 000 km de littoral, ses 253 îles et îlots, 111 120 km2 d'eaux territoriales, 1 812 229 km2 de zones économiques exclusives et une zone de responsabilité SAR (Search and Rescue) plus de 4 millions de km2, Madagascar doit avoir une armée marine forte. La marine nationale a donc le devoir de contrôler cet espace pour préserver la paix et défendre les intérêts de la Grande île. La marine nationale contribue également à la stratégie de défense de la Grande île.

« Le navire touche le fond ». Pour certains, durant ces soixante années, « la base navale malgache à Antsiranana a pris de l'élan ». Elle s'est mise à jour malgré le fait qu'elle ait traversé les époques. Les anciens marins ne le voient pourtant pas de cet œil. Pour eux, la base navale d'Antsiranana a touché le fond. Les infrastructures ne sont pas réhabilitées, voire manquent d'entretien. Un vieux marin s'en souvient « le camp était encore en bon état en 1973, j'avais 20 ans à l'époque. Après quarante ans, cela a dégringolé. C'est dommage mais, on ne peut rien y faire ». En effet, le gouvernement a du pain sur la planche.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.