Madagascar: Befelatanana - Andry Rajoelina inaugure le premier centre public de traitement du cancer

Le Président Andry Rajoelina d'annoncer l'importance de l'accès à la santé pour tous.

45 000 ariary. » Le coût de la chimiothérapie pour le traitement du cancer est désormais accessible à toutes les couches sociales et à toutes les catégories de la population « . C'est ce qu'a annoncé le ministre de la Santé publique, le Professeur Rakotovao Hanitrala Jean Louis, hier en marge de la cérémonie d'inauguration du nouveau Centre de Radiothérapie au Cobalt du CHU-JRA.

En effet, cette nouvelle infrastructure va contribuer à tourner une nouvelle page de l'histoire de la médecine à Madagascar. » Le centre servira au traitement de tous les types de cancer, en l'occurrence le cancer des seins et du col de l'utérus « , a annoncé le ministre de tutelle. Auparavant, le coût d'une chimiothérapie était de 400 000 ariary. Un prix trop exorbitant pour les patients qui étaient obligés de recourir aux services des cliniques privées ou de trouver des moyens pour une évacuation sanitaire à l'étranger. Il convient de noter que ce centre installé au CHU-Befelatanana, fruit d'une collaboration entre l'Etat malagasy et la République de l'Inde, est le premier centre de traitement du cancer affilié à un établissement public à Madagascar. Le nouveau Centre de radiothérapie au Cobalt du CHU-JRA ambitionne de traiter 25 à 50 patients par jour. L'objectif est d'accueillir jusqu'à 1000 patients par mois, a annoncé le Professeur Rakotovao Hanitrala Jean Louis. Par ailleurs, le Centre d'Imagerie Médicale de Befelatanana s'est également vu doter d'un scanner numérique à 64 barrettes. Un matériel figurant parmi le dernier cri de l'imagerie médicale.

Bien-être de la population. Dans son allocution, le Président Andry Rajoelina a déclaré que la mise en place de ce genre d'infrastructures médicales visant à améliorer la santé et le bien-être de la population reste une priorité pour le régime. Tous les domaines de la vie socio-économique, en l'occurrence la santé, l'éducation, le sport, les routes ou encore les initiatives visant à atteindre l'autosuffisance alimentaire sont primordiaux, a-t-il martelé. Et de rappeler au passage que cette initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du Velirano numéro 5 qui consiste à faciliter l'accès à la santé pour tous. Le Chef de l'Etat a aussi annoncé que pendant ses deux premières années de pouvoir, 111 CSB II ont été construits dont 20% déjà opérationnels et 80% en cours de construction ou en phase de finalisation des travaux. En outre, 13 hôpitaux manara-penitra sont aussi en cours de construction, entre autres, à Maintirano, Antsalova, IHOSY, Vohibato, Ambohimahasoa, Manandriana, Belo et Androy. » Tous les hôpitaux manara-penitra à travers le pays vont être dotés de scanner « , s'engage le président Andry Rajoelina. Il n'a pas non plus manqué de remercier et d'encourager le personnel de santé, notamment les paramédicaux et les aide-soignants. » Il ne faut pas que vous soyez touchés par les manœuvres visant à favoriser la division. Vous avez prêté serment pour aider et pour sauver la vie de nos concitoyens », a rappelé le chef de l'État.

Cette cérémonie d'inauguration a été honorée par la présence de l'Ambassadeur l'Inde, SEM Abhay Kumar, du ministre de la Santé publique, Rakotovao Hanitrala Jean Louis, ainsi que de plusieurs membres du gouvernement et des parlementaires.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.