Cote d'Ivoire: Saisie record de cocaïne à Abidjan

La gendarmerie a mis la main sur plus d'une tonne de drogue pure en provenance d'Amérique latine. Une saisie qui tend à confirmer que la Côte d'Ivoire devient un pays de transit pour la cocaïne vers l'Europe.

Dans la nuit de mercredi à jeudi 25 février, la gendarmerie a vent d'une transaction de drogue à Angré, un quartier de la commune de Cocody à Abidjan. Là, les gendarmes tombent sur une tonne et 56 kg de cocaïne pure. Valeur estimée par les enquêteurs: 25 milliards de FCFA, soit près de 40 millions d'euros... mais probablement plusieurs fois ce montant, une fois coupée et revendue au détail.

Selon une source sécuritaire citée par Reuters, la drogue viendrait du Paraguay. Deux personnes ont été arrêtées « mais l'enquête ne fait que commencer », a commenté le procureur d'Abidjan, Richard Adou, lors de la présentation de la saisie à la presse, vendredi.

Le 24 février 2021, la Gendarmerie Nationale a saisi à Angré dans la commune de Cocody 48 sacs de 22 blocs de cocaïne chacun. Ce sont au total 1056 blocs de cocaïne, d'un poids d'une tonne 56 kg et d'une valeur estimée à 25 milliards 560 millions de FCFA qui ont été saisis.

Il y a un an, plus de 400 kg de cocaïne avaient été saisis dans les eaux territoriales ivoiriennes, à bord d'un navire marchand, en provenance du Brésil. En juin 2019, une opération antidrogue internationale avait permis de démanteler à Abidjan un réseau de trafiquants liés à la mafia italienne qui faisaientt venir de la cocaïne du Brésil. Quatre Italiens membres de ce réseau - baptisé par les enquêteurs « Spaghetti connection » - ont été condamnés à des peines de 20 ans de prison.

Plusieurs affaires qui démontrent, selon les spécialistes, que la Côte d'Ivoire devient un pays de transit pour les trafiquants de drogue latino-américains cherchant à convoyer leur cocaïne vers l'Europe.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.