Ile Maurice: Ashok Subron - « Il faut se détacher des partis traditionnels »

27 Février 2021

Pour Ashok Subron, l'un des porte-paroles du parti de gauche Rezistans ek Alternativ, l'opposition s'est trompée dans sa bataille.

Selon Ashok Subron, l'opposition est en guerre pour une question de poste. Il lance un appel : « Ceux qui ont participé aux manifestations depuis l'année dernière, et qui veulent voir un nouveau Maurice, qui se sont laissés berner par la manière d'agir de l'opposition. Il faut se détacher des partis traditionnels. »

Toujours selon Ashok Subron : « La population n'a plus confiance dans les institutions. Comme la police qui agit selon des partis pris ou selon les circonstances de ceux qui contrôlent le pouvoir dans le pays. »

Autre sujet abordé est le coût de la vie. « Le stress engendré par le Covid et le MV Wakashio se transforme en détresse sociale », dit-il. Le spectre de licenciement massif est aussi présent.

« Nous sommes à la veille de plusieurs cas de compagnies en liquidations dans le pays. Il ne faudra pas attendre jusqu'à juin 2021 pour voir le nombre de personnes qui seront licenciées. « Il tire la sonnette d'alarme en ce qui concerne la réduction drastique de l'over-time ».

Par ailleurs, Stéphan Gua, également porte-parole de Rezistans ek Alternativ, a pointé du doigt les développements qui s'enchainent comme ceux de Tamarin. D'où la présence du parti lors d'une manifestation, tenue ce samedi dans ce village.

Ce dernier a également ouvert la discussion sur la gérance des municipalités. « Nous ne pouvons faire du bétonnage partout dans les villes. Les drains sont bouchés lors des grosses pluies. Nous ne pouvons dépendre sur un gouvernement central qui a une vision limitée sur la question écologique. »

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.