Ile Maurice: Human story - Un sourire pour Marie Lourdes

27 Février 2021

En débutant ce projet de construction, jamais Marie Lourdes Noëllette n'aurait pensé retrouver un semblant de sourire. Elle, qui en a vu de toutes les couleurs depuis son plus jeune âge : «Nous ne venions pas d'une famille aisée. Il fallait toujours travailler pour pouvoir se nourrir.»

Vers les 14 ans, elle rencontre un jeune homme, dont elle tombe très vite amoureuse. «N'étant pas majeure, il fallait que ce soit mon papa qui signe le registre de mariage. Si ma belle-famille, dans un premier temps a accepté cette union, elle n'a pas apprécié la manière dont les évènements se sont produits. Mon papa a refusé de signer les papiers et cela a été la honte vu que la famille avait déjà tout planifié pour le mariage civil.» Toutefois, elle s'est enfuie pendant quelque temps avec son amoureux, tombant enceinte, au grand dam de sa belle-mère. «Elle n'a voulu ni de moi, ni de mon enfant.» Retrouvée seule, elle retourne chez sa mère qui ne voulait pas de son enfant non plus. «La vie n'a pas été tendre avec nous.» Au final, elle renverra son enfant auprès de sa belle-famille.

Exerçant divers petits boulots, elle a survécu pour élever ses deux autres enfants, dont l'un est souffrant. L'histoire de sa vie a touché ceux qui l'ont côtoyée, Passerelle entre autres. «Elle était l'une de nos anciennes résidentes», confie d'emblée Lilette Mootou, travailleuse sociale pour l'association. Elle explique que leur objectif est de donner un abri temporaire aux femmes. «Mais nous faisons aussi beaucoup de plaidoiries pour que ces femmes puissent obtenir un abri permanent. Car le plus difficile, c'est de leur trouver un foyer.» Elle ajoute que la première femme qu'elles ont aidée est depuis peu propriétaire d'un logement de la National Housing Development Company Ltd (NHDC). «Concernant Marie Lourdes, nous voulons lui construire une maison, car elle a déjà un lopin de terre.»

Lié avec le Groupement des Associations Réunion - Maurice Solidarité, l'équipe de Passerelle n'est pas essentiellement en quête d'argent. «Ce serait bien si les Mauriciens pouvaient nous aider en faisant des dons de matériel pour la construction de la maison de Marie Lourdes. Pour le 8 mars souvent, les gens organisent des activités pour marquer la journée de la femme, mais nous aurions aimé des aides concrètes. Au niveau du ministère également, nous savons qu'un budget sera utilisé pour réaliser une cérémonie en l'honneur des femmes, mais cet argent pourrait servir à aider et construire des logements pour des femmes.» L'association espère que cet appel sera entendu par le plus grand nombre.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.