Congo-Brazzaville: Présidentielle 2021 - le PCT forme ses communicateurs

Prélude à l'ouverture de la campagne en vue de l'élection présidentielle de mars prochain, le Parti congolais du travail (Pct) a organisé, le 26 février à Brazzaville, le premier séminaire de formation des communicateurs des organes intermédiaires élargi aux Hashtags.

Le secrétaire permanent à la communication du PCT, Parfait Romuald Iloki, a souligné qu'il s'agit de doter les communicateurs du parti des éléments de langage essentiels d'une communication offensive, persuasive, dissuasive et mobilisatrice, appuyée sur des supports et canaux efficaces susceptibles d'atteindre tous les objectifs escomptés.

« L'objectif premier de notre séminaire est d'aiguiser nos plumes pour les rendre non point tranchantes mais plus alertes, plus dynamiques, plus responsables et plus prospectives », a-t-il dit.

Ouvert sous le thème « Une communication contextuelle pour une victoire éclatante avec Denis Sassou N'Guesso », ce séminaire avait aussi pour sous-thèmes « La communication internet et pratique des réseaux sociaux »; « La veille informationnelle et communication électorale » animés respectivement par Driss Bossoto et Patrick Itoua Ndinga .

En l'espace d'une dizaine d'années la communication digitale s'est imposée comme une référence dans la gamme d'outils et moyens de communications utilisée par les entreprises et institutions.

«... notre avenir proche en termes d'objectif, c'est bien la réélection de notre candidat à l'élection présidentielle du 21 mars. Nous devons répondre aux invectives par l'information. Répondre aux injures toujours par l'information. Répondre aux quolibets encore par l'information. Même entre nous, surtout en ces temps qui nécessitent une vraie cohésion. La communication n'a de sens que si elle s'accompagne de la compréhension de ses enjeux », a indiqué Patrick Itoua Ndinga.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.