Algérie: 45e anniversaire de la RASD - Une bataille globale de longue haleine pour le parachèvement de la souveraineté nationale

AOUSSERD (camps de réfugiés sahraouis) - Le peuple sahraoui "mène une bataille globale de longue haleine pour parachever sa souveraineté nationale à l'ensemble de son territoire occupés", a affirmé samedi le ministre sahraoui de l'Equipement, Sid Ahmed Batal, menaçant le régime marocain de "plus de défaites militaires".

Dans une déclaration à l'APS à l'occasion du 45e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraoui démocratique (RASD), M. Batal a indiqué que "la 2ème Intifada du peuple sahraoui contre l'occupation marocaine est une bataille globale de longue haleine pour arracher la liberté et l'indépendance".

Soulignant que la lutte armée "est la clé du triomphe", il a fait observer que l'expérience de l'Algérie et de l'Afrique du sud "est une preuve de l'efficacité de la langue des armes".

M. Sid Ahmed Batal a indiqué, à cette occasion, que les Sahraouis célèbrent le 45e anniversaire de la proclamation de la RASD dans un contexte très particulier à la lumière de la reprise de la lutte armée, "qui a renforcé leur conviction que c'est la seule voie pour parvenir à l'indépendance".

Saluant "les sacrifices du peuple sahraoui ainsi que sa lutte acharnée contre l'occupant marocain" il condamné "la grave escalade des pratiques répressives contre les militants sahraouis des droits de l'Homme de la part des forces d'agression marocaines".

"Les territoires occupées sont un des fronts de combat et d'affrontement direct avec les forces marocaines", a-t-il expliqué, estimant que "le siège imposé par El Makhzen aux villes sahraouies occupées dénote l'état de désorientation dans il se trouve du fait des grosses pertes subies par son armée".

Revenant sur 45 années de lutte et d'édification, le responsable sahraoui a mis en exergue les acquis réalisés par l'Etat sahraoui sur les plans politique, diplomatique, militaire, socioéconomique et médiatique.

Il a, dans ce cadre, rappelé que le Front Polisario "a mis en place, en 1976, un plan pour bâtir l'Etat sahraoui, par la consécration de l'expérience démocratique, un plan visant à édifier une armée forte et un plan social".

Evoquant les acquis diplomatiques, il a souligné que "des centaines d'Etats et d'organisations reconnaissent l'Etat sahraoui" et "des peuples épris de liberté soutiennent sa cause", mettant en avant le rôle majeur de l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) dans le protection des territoires libérés et le parachèvement du recouvrement de la souveraineté sur l'ensemble du Sahara occidental.

Qui plus est, l'Etat sahraoui a consacré la gratuité de l'enseignement et des soins, a-t-il dit.

Le régime marocain doit s'attendre à d'autres pertes sur le terrain jusqu'à ce qu'ils se soumettent à la légalité internationale à travers l'organisation d'un référendum d'autodétermination, a prévenu le responsable sahraoui.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.