Angola: Recrutement de 984 agents pour formaliser l'économie nationale

Luena — Neuf cent quatre-vingt-quatre (984) agents vont être recrutés et formés à travers le pays, pour enregistrer les opérateurs économiques qui agissent dans l'informalité, a déclaré vendredi à Luena, le secrétaire d'Etat à la Planification, Milton dos Santos Reis.

La formation fait partie du plan de formalisation des producteurs nationaux prévu dans le PRODESI (Programme d'Appui à la Production, de Diversification des Exportations et de Remplacement des Importations).

Ainsi, six agents seront embauchés dans chacune des 164 municipalités du pays pour enregistrer environ 55 000 producteurs d'ici la fin de cette année (2021), contre les 9 000 actuellement officialisés sur le portail de production national.

S'adressant à la presse, à l'issue de sa visite de travail de 72 heures dans la province de Moxico, Milton Reis a déclaré que l'objectif était de localiser les producteurs, les types et les quantités de produits, pour qu'ils puissent bénéficier des services prévus dans PRODESI.

Il a précisé que les jeunes qui feront partie de ces groupes d'agents auraient des moyens de transport, à savoir trois motos pour chaque municipalité, des moyens technologiques d'enregistrement, ainsi qu'une subvention, correspondant au salaire minimum de la fonction publique.

Lors de son séjour dans la province de Moxico, le secrétaire d'État s'est rendu dans les municipalités de Camanongue, Léua et Luacano, où il a noté l'avancée des projets du PIIM, ainsi que du programme de lutte contre la pauvreté.

Quant à la mise en œuvre du PIIM, le secrétaire d'État a souligné les progrès réalisés dans ce domaine, car cela change les régions de la province, en même temps que les différents projets transforment la vie des citoyens.

Le secrétaire d'État à la Planification a déclaré avoir relevé certaines contraintes, telles que la difficulté d'acquérir des ressources matérielles en temps opportun, en raison de l'état avancé de dégradation des routes de la province.

Concernant le programme de lutte contre la pauvreté, le dirigeant a exprimé son enthousiasme dû à la réalisation de plusieurs travaux et actions de formation, ainsi que l'appui aux associations, avec des intrants agricoles.

La formation fait partie du plan de formalisation des producteurs nationaux prévu dans le PRODESI (Programme d'Appui à la Production, de Diversification des Exportations et de Remplacement des Importations).

Ainsi, six agents seront embauchés dans chacune des 164 municipalités du pays pour enregistrer environ 55 000 producteurs d'ici la fin de cette année (2021), contre les 9 000 actuellement officialisés sur le portail de production national.

S'adressant à la presse, à l'issue de sa visite de travail de 72 heures dans la province de Moxico, Milton Reis a déclaré que l'objectif était de localiser les producteurs, les types et les quantités de produits, pour qu'ils puissent bénéficier des services prévus dans PRODESI.

Il a précisé que les jeunes qui feront partie de ces groupes d'agents auraient des moyens de transport, à savoir trois motos pour chaque municipalité, des moyens technologiques d'enregistrement, ainsi qu'une subvention, correspondant au salaire minimum de la fonction publique.

Lors de son séjour dans la province de Moxico, le secrétaire d'État s'est rendu dans les municipalités de Camanongue, Léua et Luacano, où il a noté l'avancée des projets du PIIM, ainsi que du programme de lutte contre la pauvreté.

Quant à la mise en œuvre du PIIM, le secrétaire d'État a souligné les progrès réalisés dans ce domaine, car cela change les régions de la province, en même temps que les différents projets transforment la vie des citoyens.

Le secrétaire d'État à la Planification a déclaré avoir relevé certaines contraintes, telles que la difficulté d'acquérir des ressources matérielles en temps opportun, en raison de l'état avancé de dégradation des routes de la province.

Concernant le programme de lutte contre la pauvreté, le dirigeant a exprimé son enthousiasme dû à la réalisation de plusieurs travaux et actions de formation, ainsi que l'appui aux associations, avec des intrants agricoles.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.