Togo: Les syndicats ouverts à des discussions

27 Février 2021
Togonews (Lomé)

Dans le but de renforcer la modernisation des relations sociales, le gouvernement souhaite faire évoluer le code du travail adopté en décembre dernier.

Ces évolutions portent sur les conditions et les modalités de création des organisations syndicales ainsi qu'à l'exercice du droit de grève.

L'objectif est de parvenir à un 'syndicalisme plus responsable afin de préserver les droits des salariés, l'activité économique et les emplois'.

La coordination des centrales syndicales du Togo (CCST) n'est pas hostile à des évolutions.

Mais Ephrem Mokli Tsikplonou, le porte-parole de la CCST, souhaite avoir des précisions;

'Il faut que le gouvernement nous explique ses idées pour qu'on comprenne bien ce qu'il souhaite faire', souligne-t-il.

Ces propositions de modifications visent, selon les pouvoirs publics, à promouvoir davantage le dialogue social et l'esprit de compromis au sein des entreprises, indique un communiqué publié mercredi à l'issue du conseil des ministres.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.