Angola: Appel à une lutte acharnée contre le braconnage

Luanda — Le ministre de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement, Jomo Fortunato, a appelé ce samedi, à Luanda, les directeurs et administrations des parcs nationaux, à trouver des solutions pour lutter contre le braconnage et les incendies de forêts.

Le ministre, qui s'adressait à la presse à la fin de la visite du parc national de Kissama, a considéré le braconnage et les incendies de forêts comme des actions qui provoquent un déséquilibre de la biodiversité.

Cependant, Jomo Fortunato a déclaré qu'il se renseignerait sur la situation générale des parcs du pays, bien que de nombreux problèmes aient déjà été identifiés.

Concernant la visite, il a expliqué qu'elle était importante, car cela lui permettait de maintenir un contact direct avec les inspecteurs et la direction, de connaître les besoins du secteur et de trouver des solutions communes.

Le ministre, qui s'adressait à la presse à la fin de la visite du parc national de Kissama, a considéré le braconnage et les incendies de forêts comme des actions qui provoquent un déséquilibre de la biodiversité.

Cependant, Jomo Fortunato a déclaré qu'il se renseignerait sur la situation générale des parcs du pays, bien que de nombreux problèmes aient déjà été identifiés.

Concernant la visite, il a expliqué qu'elle était importante, car cela lui permettait de maintenir un contact direct avec les inspecteurs et la direction, de connaître les besoins du secteur et de trouver des solutions communes.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.