Niger: Mahamane Ousmane appelle à la libération des personnes arrêtées lors des troubles

Mahamane Ousmane s'est de nouveau exprimé samedi 27 février à Zinder. Le candidat du RDR-Tchanji est crédité d'un peu plus de 44% des voix au second tour de la présidentielle, selon des résultats globaux provisoires, derrière le candidat du PNDS au pouvoir Mohamed Bazoum, qui recueille près de 56% selon ces mêmes chiffres. Devant la presse, il a de nouveau contesté les résultats de la Céni, et s'est prononcé sur les centaines d'interpellations qui ont eu lieu depuis le début des troubles.

« Nous exigeons la libération de tous les détenus sans délai, l'arrêt du harcèlement et les menaces de militants », a déclaré Mahamane Ousmane, samedi. Selon des chiffres officiels, plusieurs centaines de personnes ont été interpellées depuis le début des troubles, mardi. « Il ne faut pas que ces élections soient prises comme prétexte pour régler des comptes antérieurs », a-t-il poursuivi.

Le candidat du RDR-Tchanji cite le cas de Hama Amadou du parti Moden Fa Lumana Africa, qui se trouve dans les locaux de la police judiciaire de Niamey depuis vendredi en fin de matinée. Il s'y est rendu après que le ministre de l'Intérieur, Alkache Alhada, l'a accusé d'être derrière les troubles et en fuite. « Quelle faute a-t-il pu commettre ? », s'est interrogé Mahamane Ousmane, avant de répondre : « aucune, à mon humble avis ».

Enfin, le candidat du RDR-Tchanji a interpellé la communauté internationale sur la situation qu'il estime gérable pourvu, « que le suffrage exprimé par les citoyens puisse être reflété par les résultats ». Mahamane Ousmane a de nouveau revendiqué la victoire, avec 50,3% des voix.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.