Gabon: Ali Bongo nomme 15 sénateurs

La liste des 15 sénateurs nommés par le président Ali Bongo a été publiée samedi 27 février. Selon la dernière révision de la Constitution, le Sénat gabonais doit désormais compter 67 membres, soit 52 sénateurs élus au suffrage universel indirect (par les conseillers municipaux et départementaux) et 15 autres nommés par le chef de l'État.

Selon un analyste proche du palais présidentiel, Ali Bongo a respecté la parité homme-femme. Sur sa liste de 15 sénateurs, il y a 8 hommes et 7 femmes. L'équilibre entre les jeunes et les anciens est aussi respectée. Beaucoup de noms quasiment inconnus du public émergent.

Ali Bongo a tout de même récompensé deux de ses anciens collaborateurs au palais présidentiel. Il s'agit de l'ancienne ministre, Honorine Nzet Biteghe, une des plus célèbres défenseuses des droits de la femme au Gabon et Cyriaque Mvouranziami qui était dans son protocole durant son premier mandat.

Berthe Mbené Mayer, mairesse de Lambaréné il y a plus de 15 ans et qui avait disparu du paysage politique, revient aux affaires pour un fauteuil au Sénat. A chaque sénateur, Ali Bongo a nommé un suppléant.

Dès ce lundi, les 15 sénateurs nommés et les 52 autres élus se retrouveront dans l'hémicycle pour élire le nouveau président du Sénat et ses adjoints. Pas d'inquiétude pour le parti au pouvoir qui domine les deux chambres du Parlement.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.