Ile Maurice: Violence sur policiers - Un suspect arrêté, un autre recherché

28 Février 2021

Un policier affecté au poste de police de Goodlands a été agressé à coup de poing dans la soirée du samedi 27 février. Des officiers s'étaient rendus chez une retraitée de 79 ans domiciliée à Goodlands après que cette dernière avait été agressée par son fils. Un peu plus tôt le même jour, la retraitée s'était rendue au poste de police pour dire que son fils de 55 ans se bagarrait avec elle et se comportait mal. Le quinquagénaire n'aurait pas apprécié que sa mère ce rende au poste de police. Il l'a agressé avec des écouteurs.

Lorsque les policiers sont arrivés au domicile de suspect, qui exerce comme agent de sécurité, il a fait preuve de violence et a donné un coup de poing à l'un des constables sur place. Blessé, le policier a dû recevoir des soins à l'hôpital SSRN à Pamplemousses. Quant à l'habitant de Goodlands, il a été arrêté et placé en détention. Il répond d'une accusation provisoire d' "Assaulting public functionary causing effusion of blood".

Par ailleurs, un habitant de Ste-Croix a été verbalisé samedi après-midi pour obstruction, «failing to give name and address, failing to produce driving licence» et «molesting police officer». Un caporal de 50 ans avait réprimandé un individu qui obstruait le passage à la Rue Ste-Marie à Ste-Croix. Le policier se trouvait dans sa voiture et rentrait chez lui dans la région. Mais le conducteur n'aurait pas bougé sa fourgonnette. «Mo pas pou tir machine la gueter ki to pou fer» aurait lancé le suspect.

Le policier lui a alors révélé son identité et l'a pris en contravention. Lorsque le policier a demandé au conducteur de produire son permis il a refusé et aurait insulté le caporal. «A koz to ene policier mo pas pu montre toi nanier et a koz to ene garde mo p... . lor twa to en dehor to lheur travay mem la to pas gagn droit fer moi nanier. La koz to ene garde to fer m... » a lancé le chauffeur avant de s'en aller. Une déposition a été consignée au poste de police d'Abercrombie. Une enquête est en cours pour le retracer.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.