Tunisie: FOCUS BUSINESS - L'entreprise du futur se prépare aujourd'hui

28 Février 2021

Les aléas économiques du futur ne sont pas prévisibles aujourd'hui. Mais il est possible d'avoir une idée sur les tendances d'avenir de notre économie et de notre industrie pour s'y préparer dès aujourd'hui en mobilisant les moyens matériels et humains nécessaires. On sait déjà que la digitalisation des entreprises est un choix incontournable. Toutes les activités de l'entreprise doivent être digitalisées, c'est-à-dire passer à la numérisation de tous les documents et des données afin de s'en servir à distance.

L'entreprise a intérêt également à favoriser les prestations à distance en donnant la possibilité aux clients d'effectuer certaines procédures et de bénéficier de services en ligne pour éviter les déplacements et la perte de temps. Le Covid-19 nous a appris l'importance de l'accès à distance aux différents services comme ce fut le cas, par exemple, pour les services des assurances et des banques. Le secteur public doit, de son côté, suivre cette tendance d'autant plus qu'un plan d'e-administration est en gestation. Il faut accélérer l'exécution de ce plan afin que toutes les opérations et procédures soient faites à distance. De plus, l'industrie intelligente 4.0 doit se généraliser dès à présent dans toutes les unités de production pour être fin prête et plus compétitive dans l'économie mondiale.

Il s'agit d'intégrer les machines nécessaires pour faire des unités de production de vrais atouts de l'entreprise qui peuvent apporter le plus au niveau de la production du point de vue qualitatif et quantitatif. En fait, animée par l'émergence de nouvelles technologies, l'industrie 4.0 désigne une nouvelle génération d'usines connectées, robotisées et intelligentes. Avec la révolution numérique, les frontières entre le monde physique et digital s'amenuisent pour donner vie à une usine 4.0 interconnectée dans laquelle les collaborateurs, les machines et les produits interagissent.

L'industrie 4.0 est un défi et une véritable opportunité pour l'industrie. D'où la nécessité de s'y préparer dès à présent pour ne pas être pris au dépourvu par les nouvelles exigences de l'industrie qui font déjà parler d'elles. Les ressources humaines doivent également être réadaptées et organisées en conséquence afin de pouvoir manier à la perfection ces nouveaux moyens de production. Il est prévu que la participation humaine à la production connaisse une baisse au cours des années à venir à la faveur de la généralisation de la robotique qui effectuera les mêmes tâches des agents en un rien de temps et avec la précision requise.

A ce niveau, il ne faut pas s'inquiéter outre mesure car la touche humaine sera toujours nécessaire mais dans d'autres segments de l'entreprise. Cependant, les agents ont besoin d'une réadaptation afin qu'ils se familiarisent avec les nouveaux outils de travail et s'acquittent convenablement de leur tâche.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.