Tunisie: Ariana - Reprise de l'approvisionnement en eau potable, dimanche, à partir de minuit (SONEDE)

Tunis — L'approvisionnement en eau potable reprendra progressivement, dans plusieurs quartiers de l'Ariana, à partir de minuit, a annoncé dimanche dans un communiqué, la SONEDE.

Une perturbation et une coupure de l'approvisionnement en eau potable ont été enregistrées, dimanche, à partir de 10 heures du matin, à l'Ariana, suite aux travaux de réparation d'une panne survenue le même jour, au niveau du canal principal de distribution des eaux, d'un diamètre de 600 millimètres, au niveau de la Cité El Moustakbal, près de la route nationale numéro 8.

Cette panne est due à des travaux effectués par les services de la direction des eaux urbaines relevant du ministère de l'Equipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du Territoire, a précisé la SONEDE.

La coupure de l'alimentation en eau potable, concerne les habitants de l'avenue Mustapha Mohsen, de l'avenue Abderrahmen Mami, à Borj Louzir, de l'avenue de l'Union du Maghreb Arabe, de la région de la Charguia 2, la mosquée Erraoudha, les régions de Choutrana 1,2 et 3, la région d'Ezzouaydia, l'avenue 13 août, l'avenue Khaled Ibn El Walid, l'avenue Cheikh Enneifer, la région de Dar Fadhal et la résidence Elyes de la délégation de Soukra.

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.