Algérie: Début de la Super-Division - La FABB propose le 17 avril, les clubs divisés

Alger — La Fédération algérienne de basket-ball (FABB) a proposé aux présidents des clubs de la Super-Division, réunis dimanche à Alger, la date du 17 avril pour débuter la nouvelle saison et une formule de compétition composée de quatre poules de cinq équipes chacune.

A l'issue de cette troisième réunion entre la FABB et les clubs de la Super-Division, aucune décision finale dans l'optique d'une reprise de la compétition n'a été trouvée, puisqu'une partie des clubs souhaite reprendre le championnat, alors que l'autre partie, minée par des problèmes financiers et la fronde des joueurs, opte plutôt pour une nouvelle saison blanche.

Face à cette impasse, le président sortant de la FABB, Rabah Bouarifi, a indiqué à l'APS que son instance allait adresser un courrier officiel aux clubs afin de confirmer leur engagement pour le démarrage de la saison avec cette formule de compétition inédite, répartissant les 20 clubs de la Super-Division en quatre groupes, afin de garantir une quinzaine de matchs pour chaque équipe.

Afin de venir en aide aux clubs englués dans des problèmes financiers, le président de la FABB, candidat à un nouveau mandat olympique à la tête de l'instance fédérale, a indiqué avoir saisi le ministère de la Jeunesse et des Sports pour apporter "une aide d'un million et demi de dinars à chaque club afin que la nouvelle saison puisse démarrer".

Réunion entre présidents de club samedi prochain

Divisés sur une éventuelle reprise de la compétition, les présidents de club ont convenu à se réunir samedi prochain à Bordj Bou Arréridj pour prendre une décision collective qui arrange toutes les parties.

Le président de Rouiba CB, Halim Timezouert, a déploré "la gestion du basket en Algérie", mais opte pour une reprise du championnat "afin de sauver ce qui reste et permettre aux joueurs de rester compétitifs en vue des prochaines saisons".

Dans le même sillage, le président de l'USM Alger, Abdelhamid Khebaz, a proposé d'organiser des réunions de sensibilisation avec les joueurs afin de les convaincre à reprendre la compétition.

"Les joueurs sont les premiers concernés par cette reprise. Ils n'ont pas perçu leurs indemnités depuis plus d'un an, mais ils sont d'accord pour reprendre le championnat, si on leur accorde plus de considération", a-t-il assuré.

De son côté, le président de l'US Sétif, Abdeslam Djeroudi, a estimé qu'"une reprise de la compétition avec une formule qui s'étalera sur quatre mois, va amplifier les problèmes financiers des clubs".

"Je suis partisan de reculer pour mieux sauter. Je pense qu'il faut faire l'impasse sur cette saison afin de reprendre en septembre prochain avec une meilleure visibilité et une stratégie bien définie", a-t-il déclaré.

La FABB avait décrété en juillet dernier une saison blanche pour 2019-2020, "sans titre, ni accession et relégation", trois mois et demi après la suspension des compétitions en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.