Congo-Kinshasa: Bertin Ntumba Bululu - "La loi prive les Autorités des efforts d'intégration nationale et internationale"

L'application de la loi sur la métrologie et la normalisation est un problème sérieux pour la République démocratique du Congo. Le bien fait de cette loi ne préoccupe pas les pouvoirs publics.

L'ouverture de la journée d'information et sensibilisation des Femmes et des Jeunes du secteur privé et de la Société civile qui avait comme thème : "les enjeux de la Normalisation et de la métrologie en RDC", n'a pas empêché Bertin Ntumba Bululu d'attirer l'attention des autorités étatiques de la RDC de tout faire pour assumer la promotion de la Métrologie et de la Normalisation. Cette promotion constitue, pour l'APROMEN, un outil de consolidation de l'intégration de l'unité nationale. Aussi, des atouts devront permettre aux Congolais de tirer le grand profit des opportunités qu'offre la Zone des libres échanges et de l'Agoa. Le plus grand souhait qu'il a émis est de voir les Congolais autour de la table pour parler de la Normalisation et Métrologie pour le développement de la RDC.

L'APromen a organisé du 25 au 26 février 2021, des journées d'information et de sensibilisation en faveur des femmes et des jeunes du secteur privé et de la Société civile. Ces journées ont porté sur les enjeux de la Normalisation et la Métrologie. La Normalisation et la Métrologie sont parmi les problèmes majeurs qui se posent à Kinshasa et dans le reste du pays. Le constat est sans appel : le gâchis de l'élite Congolaise durant 60 ans d'indépendance ; l'absence des repères crédibles pour une gestion rationnelle des ressources nationales en vue d'améliorer le vécu quotidien du Congolais ; le danger de la Zone de Libre Echange Continentale Africain (ZLECAF) face à l'impréparation des Congolais à affronter cette compétition sur fond de la qualité des services et des produits ; le besoin criant des jeunes et des femmes acteurs non étatiques d'un cadre de promotion de la Normalisation ; les sites de ramassage des déchets, disséminés aux abords des avenues en plein ville de Kinshasa et ; la volonté du Chef de l'Etat de faire participer tous les acteurs de la vie nationale aux efforts de développement durable de la RD. Congo déplorent le Président de l'APROMEN et tous les intervenants notamment, Mme Antoinette Kabamba, Emérence Mujinga et Mme Makaya à cet important séminaire de renforcement des capacités. A

ssurer la promotion de la Métrologie et la Normalisation requiert d'importants moyens financiers et la volonté selon certains spécialistes du domaine qui soulignent toutefois que cela ne doit pas être une excuse pour les responsables politiques de garder pendant 7 ans cette loi à la chambre basse du Parlement. Cette loi milite en faveur de la culture de la Normalisation et de la Métrologie en tant qu'outils multisectoriels de bonne gouvernance pour le développement. Les journées d'information et de sensibilisation ont permis à l'organisateur de constater encore une fois le niveau très bas de connaissance et de pratique de ces outils indispensables pour le développement durable qui ont fait preuve dans tous les pays développés et émergents.

Cette session d'information et de sensibilisation s'est basée sur 4 matières essentielles. Il s'agit de la Normalisation et Normes : principes et enjeux ; Métrologie et Normalisation en RD-Congo : enjeux et défis ; Les aspects pratiques de la Normalisation et, Les Normes : outil de développement. Les échanges entre participants et organisateurs se sont focalisés sur les stratégies et les actions immédiates à mener partant, d'une part, à la connaissance et, d'autre part, à l'appréhension et une vision commune des problèmes liés à la Normalisation et à la Métrologie. Les participants ont relevé les besoins tant en information sur la Normalisation et la Métrologie que ceux de l'acquisition et disponibilité des Normes.

C'est sur cet aspect que les recommandations ont été formulées à l'endroit des participants : de restituer aux structures la notion de la Métrologie et Normalisation et de la mettre en pratique.

A APROMEN d'inviter le ministre de l'industrie à la prochaine session, de faire une large diffusion sur la Métrologie et la Normalisation et de descendre dans les institutions ;

Aux Partenaires techniques et financiers au développement d'assurer l'accompagnement dans les diverses activités sur la Métrologie et la Normalisation et facilité la promotion, la sensibilisation et la mobilisation de la population en matière de la Normalisation et Métrologie ;

Au Gouvernement de mettre en place une structure nationale de Normalisation et de Métrologie et d'inclure les notions de la Normalisation et de la Métrologie à tous les niveaux éducationnels et surtout au ministère de la jeunesse et de l'éducation à la citoyenneté et ; enfin à la population congolaise d'adopter des comportements normatifs et métrologiques afin de mieux vendre leurs produits, c'est-à-dire d'être crédibles et acceptables et de se conformer aux exigences de la Libre échange.

Bien avant, Bertin Ntumba Bululu, Président de l'Association pour la Promotion de la Métrologie et la Normalisation (APROMEN), a souhaité la bienvenue aux femmes et aux jeunes du secteur privé et de la société civile présents à Kinshasa pour la journée d'information et de sensibilisation. Il note tout d'abord avec satisfaction la participation record des délégués à cette session d'information et sensibilisation : ils étaient plus d'une cinquantaine délégués venus de leur organisation respective. M. Bertin Ntumba Bululu s'est réjoui, ensuite, de la présence du Déléguée Générale de la Communauté Wallonie Bruxelles International de Kinshasa, qui a toujours apporté son soutien aux travaux entrepris dans le domaine de la métrologie et la Normalisation en RDC, et aussi des députés et autres invités de marque.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.