Congo-Kinshasa: Entreprenariat social - Justin Kalumba voit gros avec 40 millions usd d'appui

Justin Kalumba Mwana Ngongo, Ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanats prépare un grand projet sur l'entrepreunariat en RDC. Il est soutenu par son partenaire la Banque Mondiale.

Son ministère n'a cure des conséquences de l'environnement des affaires propices à l'éclosion de l'Entrepreunariat social. Il tient mordicus à la capacitation d'entreprendre à travers la formation pratique. "Nous voulons que nos enfants qui vont terminer leur cycle primaire, secondaire et universitaire qu'ils aient déjà la capacité de pouvoir entreprendre et effacer dans leur tête la vocation de rédiger la lettre : j'ai l'honneur de solliciter un emploi vacant... ", a dit le Dr Justin Kalumba à l'ouverture, vendredi 26 février au salon rouge de l'immeuble du Gouvernement, de la session de formation sur l'entrepreunariat social. Le grand nouvel est la disponibilité en banque de 40 millions de dollars américains pour soutenir les jeunes entrepreneurs congolais.

Cette session de formation est répartie en quatre sessions pendant quatre jours et étalées pour quatre semaines sera animée en visioconférence par la firme espagnole Imago Global Grasseroot sous la direction de Isabel Guerrero. Quatre modules constituent le contenu de cette session. Le premier a été développé à l'ouverture et a porté sur les notions de base de l'Entrepreunariat social et de ce qu'elles apportent comme contribution au changement à la RDC.

Cette session vise à accroître les connaissances des acteurs institutionnels du secteur en vue de constituer une masse critique d'expertises locales pour améliorer et appuyer l'écosystème entrepreunarial social. L'objectif poursuivi est de valoriser son dynamisme positif à réduire la pauvreté des populations vulnérables auprès des partenaires techniques et financiers de la RDC.

Justin Kalumba, à travers cette formation, donne une réponse aux résultats du premier rapport d'enquête portant sur l'entrepreunariat en RDC menée par la Banque Mondiale avec l'appui de l'unité de Coordination du PADMPME. Ce rapport donne un aperçu des opportunités et des contraintes de ce secteur et présente un menu d'options pour renforcer l'entrepreunariat social par le biais de programme de développement. Il indique également des contraintes du secteur et de l'écosystème des entreprises sociales dans quatre domaines notamment, les politiques et réglementations, le financement, les infrastructures et capital, et l'information et les réseaux.

Les conclusions de la BM de l'évolution du contexte de la RDC indiquent que les entreprises sociales servent les pauvres des zones rurales et urbaines avec des disparités, le secteur est dominé par les entrepreneurs congolais, ses objectifs sont axés sur l'autonomisation, la création d'emploi, la consolidation de la paix et la prestation de services. Elles créent des emplois formels notamment pour les jeunes et les femmes et présentent une dynamique positive. La croissance des entreprises sociale est limitée par des sources de financement restreinte. Elles comptent sur la collaboration, les partenariats pour se former et progresser dans leur cycle de vie.

La RDC dispose d'une expertise avérée en matière de conduite de projet entrepreunarial à caractère commercial avec l'expérience actuelle du PADMPME qui peut constituer un cadre dans lequel les acteurs publics et les partenaires financiers et techniques peuvent s'appuyer pour expérimenter un projet pilote en entrepreunariat social. Justin Kalumba Mwana-Ngongo en a fait un des points essentiels de recherche des moyens d'extension du PADMPME au-delà de son champ actuel.

Selon lui, la RDC a un programme national avec le Bureau International du Travail qui implique la Banque Africaine de Développement pour pouvoir débloquer dès la rentrée scolaire 2021-2023 un programme d'initiation du cours d'entrepreunariat dans l'éducation nationale à commencer par le cycle primaire.

Accès au financement

Il a annoncé la mise en place d'un Fonds de garantit de l'entrepreunariat au Congo. Un établissement public autonome avec ses ressources propres. Cet Etablissement va mobiliser 30 à 40 millions par an d'ici 3 ans pour appuyer les entrepreneurs.

Contrat de marché

Accès au marché est une question essentielle pour les entrepreneurs qui ont été formés et qui a reçu un crédit qui produit des biens et de services mais qui ne sait pas les écouler. "Il faut pouvoir accéder au marché pour les couler", a déclarer les ministre Kalumba. Il ajoute c'est ce décor que nous plantons qui va pouvoir permettre la création de l'emploi et la richesse donc la Classe moyenne.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.