Congo-Kinshasa: La Croix Rouge RDC présente les réalisations du projet de réponse à la pandémie de la Covid-19 à Kinshasa

La Croix Rouge RDC a tenu une conférence de presse ce vendredi 26 février 2021, à son siège national dans la commune de la Gombe. L'intérêt de cette rencontre a porté sur l'état d'avancement des activités de lutte contre la COVID-19, dans le cadre du Projet «Réponse à la pandémie de la COVID-19 en RDC, province de Kinshasa» avec l'appui d'Aide Humanitaire de l'Union Européenne. Dans sa durée initiale de 6 mois, ce projet a mené différentes actions de sensibilisation hygiénique et d'assainissement ainsi que la formation pour les dirigeants des écoles.

Le Secrétaire Général de la Croix Rouge de la RDC, Dr Jacques Katshitshi s'est exprimé face aux professionnels des médias sur le progrès réalisé par les volontaires de la Croix Rouge en cette période difficile de la pandémie de Covid19.

En ce qui concerne le projet ci-évoqué, il a cerné d'abord les communes de Bandalungwa, Lingwala et Kinshasa. Débuté en novembre 2020, ce projet a été financé par l'Union Européenne, dans le cadre du fonds à l'aide Humanitaire. Ainsi donc, au nom de la Croix Rouge RDC, Dr Katshitshi a témoigné sa gratitude à l'UE pour ce financement, qui a permis de contribuer à la diminution de la mortalité de la population depuis que cette maladie a frappé la RDC. Bien plus, il y a contribué en protégeant le bien-être, et la dignité des vulnérables de Kinshasa, au moyen des actions de prévention et de la réponse. Le SG de la Croix Rouge RDC a relevé le but du projet qui vise notamment, à accroître la pratique des mesures barrières dans le Chef de la population, promouvoir les bonnes pratiques d'hygiène, implanter des stations de lavage des mains dans les espaces publics, les écoles, les centres de santé. Ainsi que d'amener davantage la communauté à bien gérer les ouvrages, et promouvoir la pratique des mesures PCI (Pratiquer l'hygiène hospitalier).

Par ailleurs, le Dr Katshitshi a aussi fait le rapport des activités en phase d'exécution depuis le début du projet de réponse. Dans cette phase de mise en œuvre, elle a débuté par une activité de Communication de Risque et d'engagement Communautaire, qui a été menée par 360 volontaires, sous la coordination de 18 chefs d'équipe. Ces derniers continuent à sensibiliser dans chaque parcelle ainsi que dans des lieux publics, dont des avenues et les rues, munis des mégaphones. Au vu des éléments recueillis, cette action leur a permis d'avoir un aperçu clair sur la perception de la COVID-19 par la population, au-delà d'être uniquement une sensibilisation. Mais également, ils en ont profité pour corriger certaines rumeurs et pratiques au sein de la population et des acteurs œuvrant dans la gestion de la pandémie. En termes de chiffres, 426 rues, 41555 ménages ont été visités ainsi que 133599 personnes hors ménages ont été abordées.

Tout compte fait, ces réalisations menées dans la cadre de l'hygiène et assainissement dans les écoles et les Centres de Santé, il a été construit 38 stations de lavage des mains dans les différentes formations de santé et des écoles sélectionnées.

Outre cet aspect, le projet a formé 200 personnes composées des enseignants, des directeurs et autres cadres des écoles, dans la gestion des activités d'eau, d'Hygiène et d'assainissement dans les écoles. Pour préserver le bien-être de la population congolaise, la Croix Rouge RDC, compte tenu de la reprise des cours, invite les écoles à respecter la distanciation physique, pour ralentir les risques de propagation, tout en veillant sur les rassemblements. Elle exhorte aussi à la mise en pratique des gestes hygiéniques et des procédures de nettoyage.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.