Madagascar: Réconciliation à l'histoire - Les Andriana Merina recadrent leur rôle

Samedi se sont réunis à l'Akany Rasalama Ambohipotsy les descendants royaux regroupés au sein de l'Antenimieran'ny Andriana Merina.

La rencontre a vu la présence des notables, des Tangalamena, des princes et des princesses, des députés, d'anciens ministres, des chefs d'entreprises issus de la royauté Merina et des représentants des associations royales de différentes régions. Ce fut une occasion pour les membres de cette association traditionnelle de recadrer le rôle des Andriana dans la société pour éviter l'illusion de certaines personnes sur une telle interprétation, notamment sur la notion ou la fonction entre autres.

L'Andriambenimerina, le Professeur Raymond Ranjeva, à l'occasion de cette rencontre à Ambohipotsy a tenu à expliquer la mission de l'association. « L'objectif de l'AMM n'est pas de restaurer la structure royale mais de redéfinir la sacralité qui est l'équivalent du terme Hasimpiandrianam-pirenena Malagasy fondée sur les liens sacrés ayant rattaché les ascendants selon le principe du Fihavanana», at-il indiqué. Madagascar possédait des vrais repères basés sur ses histoires pour réorienter la sagesse de son peuple. En ne citant que la politique de Radama I de rassembler les royaumes à l'époque. Pour ces Andriana et notables qui ambitionnent actuellement de conserver les héritages des ascendants, « il est temps de rehausser le Hasim-piandrianam-pirenena pour servir de pilier pour les Malgaches et la génération future ».

En marge de la réunion des membres de l'AMM à l'Akany Rasalama, samedi, les intervenants ont procédé aux travaux de commission pour étudier des principaux sujets axés sur les difficultés vécues par les Andriana actuellement, les suggestions proposées pour surmonter ces blocages ainsi que les plans d'action avancés pour redorer les valeurs de ceux qui assument leur responsabilité dans cette lignée.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.