Sahara Occidental: Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental

Washington — Le président américain Joe Biden annulera la décision de son prédécesseur concernant la reconnaissance de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental et finira par mettre en application le plan de paix de James Baker proposé en 2003, prédit le chercheur marocain Ali El Alaoui.

"L'administration américaine est aujourd'hui dans l'obligation de reconnaître que la solution démocratique au Sahara occidental n'est pas uniquement nécessaire, mais elle est aussi inévitable", estime le chercheur cité par le site sahraoui Sumoud reprenant un passage d'une tribune de l'auteur publiée dans le journal de l'entité sioniste, Haaretz.

Selon le chercheur, la nouvelle réalité géostratégique impose aux Etats-Unis de revoir leur politique dans la région du Maghreb, précisant que la tenue d'un référendum pour l'autodétermination du peuple sahraoui reste la meilleure solution. Le plan de paix de James Baker, ancien envoyé du Secrétaire général de l'ONU auquel devrait revenir les Etats-Unis, rappelle l'auteur, prévoit précisément la mise en place de mécanismes permettant d'organiser le référendum d'autodétermination dans les meilleurs délais.

En décembre dernier, l'ancien président américain, Donald Trump avait annoncé reconnaître la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental en échange de la normalisation des relations entre le régime marocain et l'entité sioniste, alliée des Etats-Unis. Un proclamation qui a provoqué l'indignation à l'étranger mais aussi aux Etats-Unis et au sein même du parti républicain auquel appartient Trump.

Cette décision qui va à l'encontre des résolutions de l'ONU a été condamnée par un grand nombre de sénateurs américains qui ont adressé, dernièrement, une lettre à Joe Biden l'exhortant à annuler la décision de Trump.

Les résolutions de l'ONU garantissent au peuple sahraoui de décider de son avenir à travers l'organisation d'un référendum d'autodétermination.

Dans leur missive, les sénateurs américains ont signalé que l'ancien président des Etats-Unis a sapé une politique américaine jusqu'ici constante en ce qui concerne le Sahara occidental.

Le porte-parole du département d'Etat américain Ned Price, a affirmé lundi dernier que les Etats-Unis vont continuer à soutenir le processus onusien en vue d'une solution "juste" et "durable" au différend de longue date au Sahara occidental, indiquant que les Etats Unis vont également continuer "d'appuyer le travail de la Mission des Nations Unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) pour surveiller le cessez-le-feu et prévenir la violence dans la région".

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.