Algérie: Le Président Tebboune ordonne l'accélération de la remise en production de l'usine des huiles de Jijel

Alger — Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a ordonné dimanche, lors du Conseil des ministres tenu sous sa présidence, d'accélérer la remise en production de l'usine des huiles végétales de Jijel.

Selon un communiqué de la présidence de la République, le Président Tebboune "a chargé le ministre du Commerce de la recherche d'une solution immédiate pour engager le transfert de propriété de l'usine de Jijel de production de l'huile de table suite aux jugements définitifs rendus contre les anciens propriétaires, et à accélérer sa remise en production".

Il a ordonné, également, la révision des mécanismes de subvention du fourrage et aliments de batails en vue de l'orientation rationnelle vers la consolidation de la production nationale et la réduction de la facture des importations, de manière à garantir la stabilité des prix des viandes sur le marché national.

M. Tebboune a insisté, dans ce sens, sur la lutte contre la spéculation.

Dans ce cadre, il a ordonné d'associer les éleveurs dans l'augmentation de la production de viandes et la réduction de la facture de l'importation avec engagement de l'Etat à la subvention du fourrage et à leur encouragement, selon le communiqué.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.