Sénégal: Mandingue endeuilée - Le patriarche et sage Amadou Seydi s'éteint à 86 ans

La Collectivité Mandingue de Mbour est frappée par un deuil, le week-end. Elle a perdu Amadou Seydi, un des piliers de son association. Ce sage, digne d'un patriarche, s'est éteint à l'âge de 86 ans, des suites d'une longue maladie.

Le défunt a longtemps lutté contre le mal qui le rongeait, sans pour autant ternir tout son engagement de veiller à l'unité des membres de la Collectivité Mandingue lors des «tempêtes» ou des tiraillements traversant son association. Il a quitté, à jamais, ses compagnons, parents et amis unis autour d'un idéal : la sauvegarde du patrimoine mandingue mais aussi des vertus cardinales de l'éducation dans la «case de l'homme» dans lesquelles sa croyance était sans faille. Amadou Seydi jouait un rôle d'interface devant les autorités préfectorales, municipales et coutumières de Mbour.

Un désir inassouvi l'accompagne dans la tombe, il ne verra pas la finition des travaux de la Grande Mosquée de Mbour ; les chantiers du lieu du culte étant à l'arrêt depuis plusieurs mois et attendant les promesses du Chef de l'Etat. Cet engagement a éloigné bon nombre de bonnes volontés qui ne participent plus à la continuation des travaux car disant que le président Macky Sall va finir ce qu'il reste des travaux de la mosquée.

Ces témoignages ont été faits devant Serigne Guèye Diop, le ministre-conseiller et maire de Sandiara, à la tête d'une très forte délégation, pour présenter des condoléances au nom du président Macky Sall, avec la remise d'une enveloppe d'un million de francs Cfa.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.