Cote d'Ivoire: « Université des Droits de l'Homme » - La 1ère session intensive de l'année 2021 se tient du 1er au 5 mars

« Droits de l'Homme et Elections ». Tel est le thème de la première session intensive de l'année 2021.

Afin d'adresser efficacement la question des Droits de l'Homme dans le contexte des élections en Côte d'Ivoire, le Conseil National des Droits de l'Homme à travers son cadre de formation dénommé « Université des Droits de l'Homme », a initié une session de formation à l'endroit des observateurs du CNDH et des membres des organisations de la société civile en vue de renforcer leur capacité opérationnelle. Et ce, en matière de monitoring du processus électoral dans un contexte sensible. Cette session de formation se tiendra du 1er au 5 mars dans les locaux du CNDH.

Prenant la parole lors de l'ouverture de la formation, Namizata Sangaré, présidente du CNDH a indiqué que « l'objectif de cette présente session est de former et d'outiller (50) observateurs de la société civile et ceux du CNDH à de bonnes pratiques pour une observation efficace des scrutins à venir, notamment celui des législatives du 06 mars 2021. »

Pour sa part, Jo Holden, directeur de l'Afrique de l'ouest de la Fondation Friedrich Naumann qui accompagne ce projet, a invité les auditeurs à bien vouloir prêter attention à tout ce qui sera enseigné durant cette session de formation. « Cette formation, tout en aidant à veiller au respect des droits de l'homme lors du scrutin à venir, vous aidera à être des leaders publics accomplis » a-t-il lancé à l'endroit des auditeurs.

Les différents thèmes abordé seront entre autres, le cadre constitutionnel, institutionnel et légal des élections en Côte d'Ivoire ; le cadre Juridique et le mode opératoire de l'Election des Députés ; la Grille d'observation pour l'élection des Députés ; la rédaction d'un rapport de bureau de vote et les critères d'élaboration d'un bon rapport d'observation électorale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.