Ile Maurice: Assassinat de Manan Fakhoo - Une conversation entre Saif Sadullah et un enquêteur enregistrée

Les avocats de Saif Samah Sadullah sont en possession de bandes sonores d'une conversation présumée entre un enquêteur qui serait affecté à la Criminal Investigation Division (CID) de Beau-Bassin et le suspect Saif Samah Sadullah, avant son arrestation. Cela, dans le sillage de l'enquête sur la fusillade mortelle de Manan Fakhoo.

On entend, dans l'enregistrement, l'enquêteur qui dit risquer sa carrière pour mettre en garde ce suspect contre son cousin, Multazaam Aboo Samah Sadulla. Selon le policier, le dernier nommé, soupçonné d'avoir agi de connivence avec d'autres personnes pour assassiner Manan Fakhoo dans la nuit du 20 janvier 2021, à Beau-Bassin, se servirait de Saif Sadullah comme alibi.

«Tu risques 30 ans de prison si jamais ton cousin (NdlR Multazaam Aboo Samah Sadulla) décide de tout dire et de t'incriminer... to kouzin fini maye e pena sorti. To pa trouve li pe servi twa ? On a des informations qu'il est directement impliqué... gete pou twa et to lavenir», peut-on entendre, ci-après.

Les avocats dans cette affaire, estiment, pour leur part, que le principal concerné tenterait plutôt d'influencer ou de manipuler le suspect pour dénoncer Multazaam Aboo Samah Sadulla, 26 ans. Toujours est-il, selon nos indications, que les hommes de loi comptent utiliser les enregistrements si un procès sera intenté ou si le Directeur des poursuites publiques décide d'initier une enquête préliminaire pour faire la lumière sur les circonstances entourant la mort de Manan Fakhoo.

Tandis que Multazaam Aboo Samah Sadulla fait l'objet d'une accusation provisoire de complicité, Saif Sadullah a, quant à lui, été incriminé le 24 février, après que des images de CCTV ont révélé que quatre suspects, dont lui-même, à bord de leur fourgonnette, faisaient le tour à deux reprises, en même temps que la moto suspectée, des environs de la maison de la victime, à Beau-Bassin, vers 9 h 30 le 19 janvier, soit la veille de la fusillade mortelle de Manan Fakhoo.

Evoquant la convocation de ses deux autres cousins, Saif Sadullah devait avancer lors de cette conversation téléphonique que les deux auraient été victimes de brutalité policière au siège de la Major Crime Investigation Team (MCIT). Ce à quoi, le policier lui aurait dit : «To ti pou pass ladan twa osi, monn fer twa vinn Beau-Bassin.»

Multazaam Sadulla est représenté par Mes Nabiil Shamtally et Narghis Bundhun SC.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.