Maroc: Une quinzaine d'associations font front commun contre la normalisation

Rabat — Une quinzaine d'associations, de groupes politiques et syndicaux au Maroc ont décidé de faire front commun contre la normalisation des relations entre le royaume et l'entité sioniste, rapporte lundi la presse locale, citant un communiqué du secrétariat du nouveau front.

Quinze groupes politiques, syndicaux, de défense des droits de l'Homme, de jeunesse, de femmes et d'associations qui résistent à la normalisation et soutiennent la cause palestinienne se sont réunis au siège de l'association marocaine des droits de l'Homme à Rabat, le dimanche en assemblée générale pour décider de la suite à donner à la signature officielle "honteuse" de l'Etat marocain de l'accord de normalisation avec l'entité sioniste "usurpatrice", souligne le communiqué relayé par des médias marocains.

A l'issue des travaux, l'Assemblée générale a décidé de nommer ce cadre "Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation" et a élu un secrétariat national composé de 17 membres.

Afin de présenter les conclusions et les résultats de l'assemblée générale fondatrice, et de présenter le front, ses objectifs et son programme de lutte à l'opinion publique marocaine et internationale, le secrétariat organisera une conférence de presse le jeudi, a-t-on indiqué.

Après l'annonce de la normalisation en décembre par l'ex-président américain, Donald Trump, plusieurs manifestations de protestation contre cette décision du régime marocain ont été organisées dans plusieurs villes du royaume.

Début février, le Groupe d'action national pour la Palestine au Maroc a appelé à renouveler la mobilisation continue des Marocains, pour organiser des rassemblements populaires d'envergure contre l'accord de normalisation, qui menace la stabilité de toute la région, dénonçant "la politique du chantage et de diabolisation menée par le régime contre les Marocains libres qui rejettent toute relation avec l'entité sioniste".

Le président de l'Observatoire marocain contre la normalisation, Ahmed Wihmane, a qualifie de "désastre" la normalisation des relations entre le régime marocain et l'entité sioniste.

A La Une: Maroc

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.