Cote d'Ivoire: Bafing/Ibrahima Bakayoko (Député sortant de Koro) - « Je voudrais contribuer à construire une bonne relève politique pour le RHDP »

Ibrahima Bakayoko, PCA de la Sicogi est le député sortant de Koro dans la région du Bafing. Militant des premières heures du RDR (Rassemblement des Républicains, ndlr), il est coordonnateur régional associé du RHDP.

Honorable Bakayoko, qu'est-ce qui explique votre retrait des législatives 2021 ?

Je vous remercie pour l'opportunité que vous m'offrez de m'exprimer sur ces élections législatives. Je dois avouer que j'avais commencé à mûrir l'idée de passer le témoin à la jeune génération lors de mon dernier meeting des législatives de 2016.

À ce meeting, presque 80 % des cadres de ma circonscription, si je ne m'abuse, étaient réunis autour de moi pour défendre les couleurs du Rhdp, grand parti du président Alassane Ouattara. L'idée de mon retrait étant arrivé à maturation, je viens réaliser ce vœu intime en passant le témoin. Je me retire pour des raisons très simples. D'abord, pour faire la place aux jeunes mais aussi pour le sérieux et l'emprise qu'ont mes poulains sur le terrain politique dans notre département, Koro.

Vous n'ignorez pas que je suis l'un des pionniers au niveau national et régional à avoir contribué à la création et à l'implantation du Rdr dans notre région appelée aujourd'hui Bafing. Le Rdr, et aujourd'hui le Rhdp, représentent beaucoup pour moi et comptent énormément pour moi. Permettez qu'à travers vos colonnes, je souligne que j'ai eu cette longévité politique certes grâce à Dieu mais également grâce à des personnes de valeurs, dont le maire Namory Soumahoro, l'honorable Vassansi Bamba et le maire actuel de Booko, Fofana Salif.

Ces personnes m'ont été des compagnons de route très loyaux et dignes de confiance. Vous comprendrez donc qu'au moment où je fais le choix de passer la main, j'ai déjà le poulain tout trouvé en la personne du maire Bakayoko Abdoul Dramane. C'est un honnête homme qui a de la suite dans les idées et qui est soucieux du bien-être de la population. Il a mon soutien total. Il faut encourager les jeunes et les encadrer pour pouvoir prendre la relève. Les indemnités des députés ont pris du volume depuis que SEM Alassane Ouattara est à la tête de ce pays, certes mais je dis qu'il faut penser à une relève pour notre grand parti le RHDP (rire).

Si le poste de député est de plus en plus convoité à cause du statut protocolaire attaché à cette fonction, mon souci, c'est de contribuer à construire une bonne relève politique pour le RHDP et par ricochet pour la Côte d'Ivoire. Et je crois l'avoir trouvé en ces jeunes gens qui sont de valeureux soldats de notre grand parti. Mais qu'ils soient rassurés, je serai toujours à leurs côtés sur le terrain. Mon retrait ne signifie pas que je ne fais plus la politique. Je suis toujours là.

Sauf que votre poulain a en face un adversaire de taille, bien que candidat indépendant...

Ce candidat indépendant sait qu'il ne peut pas gagner le candidat du Rhdp à Koro. Combien de fois n'a-t-on pas battu ce candidat ? Depuis 2011, à chaque scrutin, cet ancien maire n'a pas fait le poids face à nous, et nous l'avons déjà battu à trois reprises. J'ai moi-même remporté, par deux fois, la victoire sur lui aux législatives de 2011 et 2016. Et en 2018, Abdoul l'a également vaincu aux élections municipales à Koro. Jamais nous ne laisserons un indépendant arracher le poste de député au Rhdp. Et puis, les populations ne sont pas amnésiques.

Aux élections de 2018, n'est-ce pas par le canal de cet indépendant qu'il y a eu du grabuge ayant occasionné des blessés dans la population de Koro ? Koro n'est pas habitué aux situations de troubles et ne saurait donner son quitus à quiconque n'allant pas dans le sens de la paix et de la cohésion sociale. Non, rassurez-vous. Nous aurons la victoire haut les mains.

Honorable, en tant qu'aîné sur la scène politique dans le Bafing et la première personnalité à s'être retirée en faveur d'un autre candidat plus jeune, vous inspirez une respectabilité certaine. Alors, que dites-vous pour ramener la cohésion au niveau des élites de cette région ?

Je crois en la démocratie. Les cadres ou élites ou même les populations lambda sont des gens qui méritent le respect. Chacun est libre de ses convictions et choix politiques. Notre région comprend des personnalités issues de tous les partis politiques. Il est vrai que nous, au Rhdp sommes les plus nombreux avec une majorité écrasante certes. Il faut toutefois prendre en compte la diversité des idées. Cela doit d'ailleurs être salué.

On n'est pas obligé d'avoir un seul point de vue, et on peut militer dans le même parti et ne pas avoir strictement les idées. Maintenant, il y a le cas des cadres qui ne militent pas toujours pour l'entente ou qui ont des velléités de domination sur les autres. Je pense que pour le bien de notre parti et pour le développement de notre région, tous doivent mettre un point d'honneur à semer la paix et œuvrer pour la cohésion car nous travaillons tous pour la même cause, à savoir le développement de notre région et de la Côte d'Ivoire. Et ce développement ne peut se faire que dans la cohésion et l'entente des cadres.

Nous sommes une famille, une grande famille qui a pour fondation le respect de la fratrie et les alliances que nos aïeux nous ont laissées en héritage. N'oublions jamais cela. Également nous nous battons tous pour la Côte d'Ivoire que le président, SEM Alassane Ouattara, est en train redorer l'image de fort belle manière sur la scène nationale et internationale.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.