Maroc: Hayat, coach sportive passionnée et passionnante

Rabat — Il est 7 heures tapantes du matin, Hayat est déjà dans le bassin en train d'attendre sa première "disciple" matinale. Coach sportive depuis 24 ans, cette quadragénaire qui déborde d'énergie, d'enthousiasme et de vitalité, travaille d'arrache-pied surtout avec les enfants et les préfèrent de loin aux adultes.

Apprendre à nager est, pour elle, "simple comme le ciel et la mer". Haut de ses 1m75, Hayat aime son métier et le fait magnifiquement bien. Ne dit-on pas, quand on aime on ne compte pas?.

Il est 9heures, Hayat a déjà bien entamé sa journée, toujours dans le bassin, et enchaîne ses cours pour adultes et enfants et même avec des bébés, pour les séances de bébé-nageurs.

"Quelle joie de la voir orchestrer et mettre en confiance les bébés", souligne une maman, ajoutant qu'elle a "le tact et la passion et cela se voit dans les détails des mouvements et dans l'affection qu'elle propage quand elle est avec les enfants".

Le tact, cette pétillante coach sportive l'a acquis grâce à son rôle maternel avec ses propres enfants Lina, Saâd et Hiba qui sont fiers de voir leur maman accomplir des merveilles.

Avec ses grands yeux couleur miel et ses cheveux châtains, Hayat est une vraie cheffe d'orchestre, les mercredis après-midi.

"Les séances commencent très tôt et ne finissent qu'à 20h" puisque les enfants ont des cours toute la semaine, souligne-t-elle avec un sourire radieux. C'est le seul moment disponible pour eux durant la semaine.

Coach, elle en est fière surtout durant ces temps de Covid très durs où elle continue de travailler et rendre service aux petits et grands.

"J'ai beaucoup d'enfants qui viennent parce qu'ils souffrent de maladies liés surtout aux dos et articulations", explique-t-elle. Les parents parfois croient bien faire d'inscrire leur enfants pour faire du sport, mais il y a des disciplines sportives si elles ne sont pas bien encadrées endommagent le dos des tout-petits, détaille-t-elle.

Cette quadragénaire dynamique et généreuse ne tolère pas l'incivilité. Elle s'impose et impose le respect auprès de ses apprenants. Le cours de Hayat est une école de la vie et de courage.

Passionnée, Hayat entraîne ses "enfants" à la discipline, au respect des parents, des règles et aussi à avoir confiance en eux. Généreuse, elle conseille et recommande les principes d'une bonne hygiène de vie.

"Mon souci est de voir cette génération montante en bonne santé. J'espère, de mon côté, pouvoir combattre les mauvaises habitudes alimentaires. Les enfants sont de plus en plus sédentaires, ils ne jouent plus comme avant à l'air libre. Ils sont trop scotchés à leur écrans TV, tablettes ou smartphones et mangent trop de sucre et de gras", déplore-t-elle.

Pour la maman de Yasmine, l'énergie positive et l'affection que Hayat prodigue à sa fille ont donné leurs fruits. "Ma fille avait une aquaphobie: être dans la piscine était synonyme de noyade puisqu'elle a déjà eu une mauvaise expérience -elle a failli se noyer lors des cours collectifs- mais aujourd'hui Hayat lui a donné confiance en elle et elle a vaincu cette peur de l'eau".

Autre point fort, "ma fille est tellement contente qu'elle est motivée pour apprendre à nager". Pour cette maman, cette séance est une aubaine parce qu'elle aide ma petite à bien dormir et surtout manger après son entrainement.

"A l'âge de 36 ans et après avoir accouché de ma petite fille, j'ai décidé m'offrir un cadeau et me lancer un défi : celui de découvrir la natation", confie, pour sa part, Amal, maman de deux enfants qui a commencé les cours, il y a trois ans.

"Je suis donc tombée sur Hayat que j'appelle depuis Hayati", lance cette dame qui n'a jamais mis les pieds dans une piscine et qui a une peur doublée d'une phobie morbide.

"Ces cours de natation ont complétement changé ma vie, qui depuis est pleine de confiance en soi grâce à cette grande dame qui se donne à fond pour te faire apprendre en douceur mais aussi en force et parfois en belle colère avec des cris et de beaux sourire", raconte-t-elle.

"Hayati, c'est le grand cœur qui a soigné ma phobie. Grâce à elle, aujourd'hui je me retrouve dans l'eau et je maîtrise les trois nages", dit-elle fièrement. "Il y a quelques mois, elle a démarré avec mes petits (3 et 6 ans) qui l'adorent et surtout lui font confiance lorsqu'ils sont dans l'eau", renchérit-elle avec un sourire confiant.

Ces cours sont des leçons de vie pour les enfants qui l'adorent aussi. L'apprentissage de la natation dépend du rythme de chaque enfant et il faut compter plusieurs séances de natation pour apprendre à nager pour grands et petits, a-t-elle dit, recommandant de prendre plusieurs cours par semaine pour rester motivé !

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.