Maroc: Institut Cervantes de Rabat - Les Morisques et la langue aljamia au centre d'un cycle de conférences en ligne du 4 mars au 24 mai

Rabat — La réflexion autour du thème des morisques et de la langue Aljamia sera au centre d'un cycle de conférences en ligne de la chaire de l'Institut Cervantes de Rabat: les morisques, du 4 mars au 24 mai.

La première conférence de ce cycle, prévue le 4 mars dans le cadre de la publication du livre "Aljamia, la Atlantida andalusi" du professeur Hossain Bouzineb, historien-chercheur, linguiste, traducteur et spécialiste marocain en études hispaniques, propose une réflexion autour des Morisques et de leur langue et une approche renouvelée de la valorisation de leur littérature hispanique, indique l'Institut Cervantes dans un communiqué.

La conférence abordera également le phénomène de l'aljamiado ayant imprégné divers aspects de la vie sociale mudéjar et morisque (contact épistolaire, comptabilité commerciale, vie judiciaire, religieuse, littéraire et autres facettes du quotidien).

Le Dr Bouzineb, professeur universitaire à la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université Mohammed V de Rabat depuis 1980 et membre correspondant de l'Académie Royale Espagnole, s'est spécialisé dans les domaines de l'aljamía, de l'histoire des morisques, de la documentation d'archives sur le Maroc et de la traduction trilingue (arabe, espagnol et français), poursuit le communiqué.

Il est l'auteur de plusieurs publications, dont de nombreuses études sur la littérature aljamiada et l'histoire des morisques parues dans des revues spécialisées au Maroc, en Espagne, en France, en Tunisie et à Puerto Rico.

Au cours de cette rencontre, Bouzineb échangera ses idées sur le même thème avec l'historien espagnol, Alberto Montaner Frutos professeur émérite de littérature espagnole à l'Université de Saragosse, dont il est également directeur adjoint de l'Institut universitaire de recherches sur le patrimoine et les sciences humaines.

Professeur et chercheur invité aux Universités de Saint-Pétersbourg, Oxford, UNAM (Mexique), ENS de Lyon, Buenos Aires, Berkeley, La Sorbonne et Stanford, A.M. Frutos a occupé le poste de directeur de l'unité des études arabes et islamiques de l'ancien Institut d'études islamiques et proche- orientales, du centre Mixte de las Cortes de Aragon, de l'Université de Saragosse et du CSIC (2004-2011). Il est également l'auteur d'une cinquantaine de livres et de plus de trois cents articles.

Au cours de la deuxième conférence, l'historien français, Bernard Vincent abordera, le 18 mars, le thème de l'exil des Morisques en France, leur intégration dans différentes régions du pays, leurs activités, ainsi que leurs rapports avec la population locale et avec les autorités françaises et étrangères.

Les professeurs Vincent et Bouzineb évoqueront également les conditions de vie des morisques expulsés d'Espagne entre 1609 et 1614 vers les pays chrétiens, dont la France.

Bernard Vincent, professeur émérite d'histoire et civilisation américaines à l'Université d'Orléans, est également directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales et directeur du Centre de recherches historiques (EHESS-CNRS). Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les morisques, dont "Historia de los moriscos. Vida y tragedia de una minoría", "Minorías y marginados en la España del siglo XVI" et "El río morisco".

Le cycle s'achèvera, le 24 mai, avec une conférence de l'historien mexicain, Hernan Taboada, autour du thème des Morisques en Amérique Coloniale.

Lors de cette rencontre, qui sera également modérée par le Pr. Bouzineb, Hernan Taboada traitera notamment de la question de la présence de l'Islam en Amérique et des études relatives aux traces des Morisques en Méditerranée et en Amérique.

Hernan Taboada, professeur d'histoire à l'Université de Buenos Aires et spécialiste en études latino-américaines et du Moyen Orient, est également chercheur au Centre d'investigations sur l'Amérique Latine et les Caraïbes de l'Université nationale autonome de Mexico et professeur à la faculté de philosophie et des lettres de l'UNAM. Il est l'auteur de nombreux articles et études académiques sur l'histoire de l'islam et sur l'islam en Amérique Latine.

La Chaire de l'Institut Cervantes de Rabat, qui reprend ses activités en ligne en 2021 en raison de la pandémie, vise à faire connaître l'hispanisme marocain et à promouvoir ses recherches.

Les trois conférences de ce Cycle, qui se dérouleront à 18h30 à travers la plateforme Zoom, seront présentées par le Directeur de l'Institut Cervantes de Rabat, Jose Maria Martinez. Elles seront également retransmises via Facebbok et Youtube avec la traduction simultanée vers l'arabe.

Il est à signaler que la première conférence en présentiel de la Chaire de l'Institut Cervantes de Rabat a été animée par le professeur Juan Carlos Villaverde Amieva, le 21 février 2020, sur le thème "la littérature aljamiada: de l'Islam mudejar à l'exil morisque".

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.