Congo-Brazzaville: 31è Olympiades nationales de la langue et littérature russes - Six étudiants congolais bénéficient de la bourse d'État de ce pays

Chaque année, les meilleurs apprenants de la langue russe venus de tous les lycées du Congo rivalisent d'ardeurs aux fins de décrocher le précieux parchemin qui ouvre grandement les portes pour la Russie.

En effet, les Olympiades de la langue russe s'imposent désormais comme une véritable tradition depuis 1977. Ce qui prouve à suffisance que l'intérêt de la langue de l'éminent poète russe Alexandre Pouchkine aux racines africaines au Congo ne cesse de croître. C'est le cas encore pour la trente et unième édition, qui s'est déroulée en présence du directeur du CCR, Sergey Belyaev, représentant l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en République du Congo.

Les bénéficiaires automatiques des bourses d'études supérieures en Russie dans la filière de la langue et la littérature russes sont : Faïda Okala Mounda, Minaulat Satault Ndjounga, Lebon Rec Percil Opandi, Béni Fernando Koumbou, Yvan Pascal Bita Pika, Renelvi Béni Nakouzebi Mouzembo. Outre les six lauréats admis à se rendre en Russie pour des études supérieures, il y en a eu bien d'autres, au premier, deuxième et troisième niveaux.

L'inspecteur coordonnateur des lycées d'Enseignement général de la zone n°1, Serges Loukaka, représentant le ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, a loué le rôle inestimable que jouent leurs généreux partenaires russes dans la formation, depuis les années 60 du siècle dernier jusqu'à aujourd'hui, des cadres congolais exerçant dans tous les domaines de la vie économique, scientifique, culturelle, bref, des cadres œuvrant pour le développement intégral du Congo.

Plus de cinquante ans se sont écoulés depuis l'établissement en mars 1964 des relations diplomatiques entre les deux pays et l'amitié entre les peuples demeure stable et inébranlable. A titre d'exemple, la célébration solennelle il y a quelques mois, ici à Brazzaville, du cinquantenaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les peuples frères et amis. « Nous voulons noter avec une reconnaissance particulière que la langue et littérature russes pour les élèves et étudiants congolais et l'octroi aux lauréats des bourses d'études supérieures dans les universités de Russie nous permet d'assurer la relève des enseignants congolais de la langue russe », a déclaré l'inspecteur coordonnateur des lycées d'enseignement général de la zone 1.

Pour illustrer ses propos il a cité le cas de Roger Kanzza, un des lauréats des olympiades nationales et internationales de la langue russe en 1981. Après sa formation à l'université d'État de Moscou, il a été professeur de la langue russe et, aujourd'hui, il est inspecteur délégué des lycées en charge de cette langue. Enfin, Serges Loukaka a invité les heureux lauréats à représenter dignement la jeunesse congolaise dans ce merveilleux pays frère, respecter scrupuleusement ses lois et règlements, avoir un comportement exemplaire pendant tout leur séjour en Russie et à étudier très bien pour obtenir des diplômes que leur pays attend d'eux.

Au terme de la publication des résultats, le directeur du CCR Sergey Belyaev a, pour sa part, félicité les six lauréats tout en encourageant ceux qui n'ont pas été sélectionnés. Il a précisé également qu'en dépit de la situation que traverse le monde actuellement, la coopération dans le domaine des bourses entre son pays et le Congo continue toujours.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.