Congo-Kinshasa: Décès de l'ambassadeur Luca Attanasio - Félix Tshisekedi a présenté ses condoléances à la veuve Milambo

Le président de la République a également promis de faire la lumière sur cet « acte ignoble ».

Le président Félix-Antoine Tshisekedi a présenté, en son nom propre et à celui de toute la République, ses condoléances à la famille du Congolais Mustapha Milambo, le chauffeur du Programme alimentaire mondial (PAM), tué dans l'attaque des rebelles dans la partie est de du pays, qui avait coûté la vie à l'ambassadeur Italien, Luca Attanasio, et son garde du corps. « C'est avec une grande tristesse que je vous adresse cette lettre suite au meurtre dont a été victime votre époux, Monsieur Moustapha Milambo, aux côtés de l'ambassadeur de la République d'Italie, à Kibunda, territoire de Nyiragongo, dans le Nord-Kivu, ce lundi 22 février », peut-on lire dans cette correspondance du chef de l'Etat. Et de poursuivre : « La disparition de votre époux, autant tragique qu'injuste, suscite la tristesse et l'incompréhension. En effet, nul ne peut accepter qu'un compatriote succombe à la barbarie de l'ennemie sur son territoire ».

Le premier des Congolais a également rassuré la veuve éplorée de la volonté du gouvernement de faire la lumière sur cet assassinat. « En cette période de deuil, je vous présente Madame Milambo, en mon nom et au nom du peuple congolais, mes condoléances les plus attristés et vous assure de la volonté du gouvernement de la RDC de tout mettre en œuvre pour faire la lumière quant aux circonstances exactes ayant concouru à l'exécution de cet acte ignoble », a écrit le chef de l'Etat.

Rappelons que Mustapha Milambo était au volant d'un des véhicules du PAM, à bord duquel voyageait l'ambassadeur de l'Italie, Luca Antonasio, lors de l'attaque qui a coûté la vie à trois des membres de cette expédition, dont l'ambassadeur italien, son garde du corps, un carabinier italien et le chauffeur congolais, Milambo.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.