Congo-Brazzaville: Enseignement supérieur - 58 établissements privés reçoivent leur agrément

La sixième session ordinaire de la commission d'agrément des établissements privés de l'enseignement supérieur a donné, le 27 février à Brazzaville, un avis favorable à cinquante-huit dossiers (70,73%) sur quatre-vingt-deux examinés.

Les quatre-vingt-deux dossiers des établissements privés de l'enseignement supérieur examinés recouvrent, entre autres, les demandes de création, d'ouverture, d'agrément définitif, de création de nouveaux programmes et d'inspection.

Sur dix-neuf dossiers de demandes d'agrément de création, dix-sept ont été validés par les commissaires de l'enseignement supérieur, soit un taux de 89,47%. S'agissant des demandes d'agrément d'ouverture, sur vingt dossiers examinés, treize ont reçu un avis favorable de la part des membres de la commission d'agrément, soit 65%.

Les dossiers de neuf établissements privés de l'enseignement supérieur, sur dix-neuf, ont été validés par la commission afin d'obtenir leur agrément définitif, soit 47,37%. Par contre, on compte un seul dossier approuvé, soit 16,66%, sur les six relatifs aux demandes de création de nouveaux programmes. Enfin, tous les dix-huit dossiers d'inspection des établissements privés de l'enseignement supérieur examinés ont été approuvés par les membres de la commission.

A l'ouverture des travaux de la sixième session ordinaire de la commission d'agrément des établissements privés de l'enseignement supérieur, le ministre de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean Richard Itoua, avait rappelé aux commissaires le cadre juridique de ladite commission. Il avait également évoqué le retard de la tenue de cette session perturbée par la pandémie du Covid-19. Enfin, les commissaires de l'enseignement supérieur ont recommandé l'application rigoureuse des textes réglementaires et la numérisation du système d'évaluation.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.