Burkina Faso: Lutte contre l'insécurité urbaine - Un réseau de faussaires démantelé par la police nationale à Ouagadougou

Ainsi, à travers sa Brigade de Recherches, il vient de mettre fin au parcours d'un réseau de six (06) individus, qui s'étaient spécialisés dans le faux et l'usage de faux en écriture publique ou privée et de contrefaçon des sceaux de l'Etat. Dirigé par un nommé « Karinsaamba », le groupe ciblait potentiellement les candidats aux concours qui ne remplissaient pas les conditions d'âge et de diplômes.

Et grâce à un savoir-faire dont lui seul détient les secrets, Karinsaamba, seul spécialiste du groupe dans la confection des faux cachets et initiales des structures ou administrations étatiques burkinabè et d'autres pays étrangers, réussissait à établir toutes sortes de documents.

Au cours de l'enquête, plus de six cent (600) faux documents et cachets contrefaits ont été saisis parmi lesquels des cachets de différentes administrations ou mairies, des extraits de naissance du Burkina et de la Cote d'Ivoire, des bulletins de notes, des certificats de nationalité et des casiers judiciaires, des copies de CNIB, des diplômes de CEP, CAP, BEPC, BAC et BEP Burkinabé et Ivoirien, des copies d'attestations diverses, des copies de passeport, des relevés bancaires, et plusieurs autres documents administratifs.

La Police Nationale salue la collaboration des populations qui a permis d'atteindre ces résultats. Par ailleurs, elle les invite à toujours dénoncer tout cas suspect aux numéros verts mis à leur disposition : 17, 16, et 1010.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X