Afrique: Lomé, carrefour diplomatique de l'Afrique de l'Ouest

1 Mars 2021

Le président Faure Gnassingbé organisera le 8 mars la 2e réunion du Groupe de soutien de la transition au Mali, annonce lundi La Lettre du Continent. Information pas confirmée de source officielle.

Cette structure est de veiller à ce que les conditions vers un retour à la démocratie soient garanties. Le Mali devra impérativement organiser des élections présidentielles au 2022. La junte sera priée de quitter le pouvoir.

En janvier dernier, les dirigeants de la Cédéao avaient demandé aux autorités de la transition de respecter leur feuille de route et le calendrier électoral.

Pour le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey, la stabilité au Mali passe, entre autres, par un soutien massif à tous les mécanismes visant à réduire la pauvreté et à améliorer le bien-être social des populations, surtout les couches les plus défavorisées.

Le Mali est confronté à deux difficultés majeures, le retour à la stabilité politique et la relance économique, mais surtout la lutte contre l'extrémisme.

Plusieurs centaines de Casques bleus togolais sont déployés dans ce pays. Une récente attaque contre le contingent a fait un mort et des dizaines de blessés.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.