Sénégal: Kaffrine - Lancement d'un programme de recherche sur la malnutrition

Kaffrine — Un projet international de recherche sur la malnutrition, dont l'objectif est de trouver de nouvelles stratégies pour la prise en charge de ce secteur, a été lancé lundi à Kaffrine (centre).

"La prévalence de la malnutrition aiguë et celle du retard de croissance dans le district sanitaire explique le choix de Kaffrine pour la mise en œuvre de ce programme", a expliqué aux journalistes le docteur Serigne Hamdy Thiam.

Le programme d'une durée de trente mois concerne les femmes enceintes, à partir de leur deuxième trimestre de grossesse, et les enfants dont l'âge varie entre zéro et deux ans, a indiqué M. Thiam, médecin-chef du district sanitaire de Kaffrine.

L'initiative concerne sept établissements de santé du département de Kaffrine.

Le projet est financé par le gouvernement britannique, selon son directeur, Babacar Faye.

"Il a pour objectif de rechercher les causes de la malnutrition, qui est un problème de santé publique dans la majorité des pays en développement", a souligné M. Faye, Selon le directeur du projet, Babacar Faye, également chef du laboratoire de parasitologie-mycologie de l'université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.

C'est un projet "multicentrique et multidisciplinaire", dont les résultats pourraient être partagés entre plusieurs pays pour aider à la prise en charge de la malnutrition et des retards de croissance.

"Le programme va démarrer les études pendant la grossesse, durant laquelle certains facteurs peuvent influencer la survenue de la malnutrition", a ajouté Babacar Faye.

Des acteurs communautaires locaux vont aider à collecter des données en vue d'une meilleure connaissance du phénomène de la malnutrition, selon M. Faye.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.