Rwanda: Le gouvernement reconnaît avoir agi en faveur du retour forcé de Rusesabagina

Paul Rusesabagina, au centre, avec ses avocats David Rugaza, à droite, et Emeline Nyembo lors de l'audience préliminaire au tribunal de première instance de Kicukiro le lundi 14 septembre.

Le gouvernement du Rwanda a admis, le 26 février, avoir « facilité » le voyage vers Kigali - où il a été arrêté - de Paul Rusesabagina, le héros du film Hôtel Rwanda. Le ministre de la Justice ajoute même, dans une interview à Al Jazeera, que les autorités auraient financé cette opération qui s'est déroulée, en août dernier.

C'est la première fois que le gouvernement admet avoir payé le voyage, contre son gré, de Paul Rusesabagina vers Kigali. Jusqu'ici, les explications laissaient planer le doute. Le président Kagamé avait affirmé, lors d'une conférence de presse, que l'homme avait été piégé mais sans en dire beaucoup plus. Ce sont désormais les conditions de ce piège qui s'éclaircissent.

Le ministre de la Justice admet que son pays a facilité le voyage, qu'il a aidé l'homme qui a ramené Paul Rusesabagina sur le sol rwandais - il s'agit en l'occurrence d'un pasteur d'origine burundaise - « mais la légalité a été respectée », assure le ministre pour qui « attirer des gens vers des endroits où ils peuvent être jugés arrive fréquemment ».

Quant à l'argent déboursé dans cette affaire, à qui a-t-il bénéficié ? Là encore, les choses restent floues. À la compagnie aérienne, sans nul doute, mais on ne sait pas s'il y a d'autres bénéficiaires. Ces révélations devraient conforter, dans leurs convictions, les avocats et la famille de l'accusé qui, dès le début de l'affaire, ont évoqué un kidnapping.

Paul Rusesabagina, héros pour certains, imposteur pour d'autres, est aujourd'hui visé par neuf chefs d'accusation dont celui de terrorisme pour les attaques d'un groupe armé, en 2018.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.